Il convient de se souvenir que, malgré leur côté “romantique”, les vampires sont souvent les méchants de l’histoire. Twilight n’échappe pas à la règle que ce soit James (tome 1), Victoria (tome 2) et ses nouveaux-nés (tome 3) ou les Volturi, ils sont d’abord  dangereux et terrifiants.

“A l’origine, ils étaient trois : Aro, Caïus et Marcus. […] Deux femmes se sont jointes à eux au cours des siècles, et à eux cinq, ils ont formé ce clan. […]Dynastie est le mot qui s’impose, les concernant.
Au fil des millénaires, ils se sont chargé d’appliquer nos lois, autrement dit de punir ceux qui les transgressent. Une responsabilité dont ils s’acquittent sans états d’âme.[…] Nous avons l’obligation de garder notre existence secrète. Edward a l’intention de passer outre ce dogme, et ce dans leur propre ville, leur repaire secret depuis trois mille ans, depuis l’époque étrusque. Ils y tiennent tellement que la chasse y est prohibée. Volterra est sans doute la cité la plus sûre au monde. En ce qui concerne les attaques de vampires, du moins.
- mais s’ils ne la quittent jamais, comment se nourrissent-ils ?
- Ils importent leur subsistance. D’assez loin, même. Ça donne de quoi s’occuper à leur garde quand elle n’est pas chargée d’anéantir les francs-tireur ou de protéger les Volturi de toute forme de publicité.[…] (p.437- 440)
- En effet, admit-il. La différence, c’est qu’une fois qu’ils
(les humains) ne nous sont plus utiles, ils nous servent de repas.”
(p. 486)
Stephenie Meyer, Twilight 2 : Tentation

NM-Volturi

Alexandre Desplat a parfaitement rendu ce mélange d’arrogance et de cruauté, de vieil aristocrate imbu de son pouvoir et de sa supériorité sur l’espèce qu’il “chasse”. Il les “décrit” dans une valse décadente à la fois voluptueuse et grinçante à souhait. Ecoutez…

et voici la musique de la scène complète. 

Et n’oubliez pas que malgré tout les vampires restent des créatures diaboliques : Bienvenue en enfer !

A lire en supplément : l'article de jacobinette