Tome 1 - D'un monde à l'autre

4e de couverture - éd. Rageot -
"Quand Camille vit le poids lourd qui fonçait droit sur elle, elle se figea au milieu de la chaussée. Son irrépressible curiosité l'empêcha de fermer les yeux et elle n'eut pas le temps de crier…
Non, elle se retrouva couchée à plat ventre dans une forêt inconnue plantée d'arbres immenses.
- Te voici donc Ewilan.Nous t'avons longtemps cherchée, mes frères et moi, afin d'achever ce qui avait été commencé, mais tu étais introuvable…"

Ewilan1

... Et voilà ! En quelques mots tout est dit : trois petits points pour basculer de la réalité dans un monde parallèle, du statut de collégienne qui cache qu'elle est surdouée à celui d'héroïne tout aussi douée ; l'ensemble étant écrit dans un style très agréable fluide et expressif. De plus ce début colle comme un gant à la définition de la littérature fantastique qui  est "l'arrivée inopinée d'un élément surnaturel dans un environnement quotidien". Pour un peu je pourrais m'arrêter là mais je ne le ferai pas (désolée, ce post risque d'être beaucoup plus long)

Coup-de-coeur

L'histoire : Nous suivons Camille, 13 ans, enfant adoptée par des parents froids et rigides qui se désintéressent de sa vie. Un jour, alors qu'elle allait se faire renverser par un camion, elle se retrouve transportée dans un monde inconnu peuplé de Ts'liches (croisement de mantes religieuse géante et d'un lézard - voir couverture), d'humains qui combattent les précédents pour sauver leur pays et dans lequel elle est connue sous le nom d'Ewilan. Ce changement de dimension appelé pas sur le côté ou grand pas, est causé par son don de Dessinatrice, car Camille n'est pas tout à fait ce qu'elle parait de prime abord :
"- J'en suis certaine, j'ai eu la même impression qu'hier au parc. J'ai imaginé la scène, ou plutôt je l'ai modifiée dans ma tête.
- Mais on fait tous ça…
- Non Il y a une différence et là j'en ai eu conscience. A un moment, j'ai basculé dans une dimension où j'ai imaginé exactement ce qu'il y avait sur le tableau (de la classe) quand j'ai ouvert les yeux !… J'imagine une scène et tout à coup elle m'apparaît avec la netteté d'une chose réelle. et ce n'est pas tout, je peux la modifier comme je veux : … En fait c'est comme si je dessinais."
Cela donne quelques scènes savoureuses dès le début du livre. A partir de là elle va vivre toutes sortes d'aventures d'une monde à l'autre et découvrir qui elle est vraiment, son monde, sa vraie famille mais aussi le danger et les pouvoirs qu'elle a pour sauver Gwendalavir.

Ce que j'ai aimé :
- la découverte du monde parallèle et du continent de Gwendalavir qui se fait à travers les yeux de Camille et de son ami Salim : on apprend donc les choses petit à petit tout en les vivant ;
- l'idée de départ de ce monde dans lequel les Dessinateurs sont tout puissants : qui n'a pas rêvé de pouvoir corriger sa vie (ou quelques détails) à l'aide de l'Imagination ;
- les personnages rencontrés qui vont rapidement former une petite communauté autour d'Ewilan :  Bjorn le chevalier un peu vantard, Edwin Til' Illan, guerrier frontalier qui combat et vainc les Ts'liches, Maître Duom Nil'erg l'analyste savant et Ellana la Marchombre sans oublier le chuchoteur - curieux animal, à peine plus gros qu'une souris, qui a une fourrure gris pâle,  une queue en panache et des oreilles pointue,  des yeux noirs immenses presque démesurés par rapport à sa taille et ronronne comme un chat - ;
- enfin l'intrigue posée : il faut sauver le monde des hommes et pour cela Camille doit retrouver son frère normalement plus doué qu'elle mais surtout plus âgé, dont elle n'avait jamais entendu parler auparavant, afin de réveiller les Figés, seul capable de vaincre les Raïs,  et peut-être de retrouver leurs parents.

Beaucoup de questions dans ce tome, le décor est posé, les personnages en place mais je ne me suis pas ennuyée une minute pour autant car tout est très vivant et j'ai immédiatement enchaîné avec le tome 2

fantasy_challenge

6/20

Tome 2 - Les Frontières de Glace

4e de couverture - éd. Rageot
"Les bras de la goule se refermèrent sur Camille qui poussa un cri de détresse. Un froid terrible la saisissait, figeant se membres et menaçant de faire exploser son cœur.
Camille avait si froid qu'elle aurait hurlé si elle en avait été encore capable. Elle ne sentit pas des bras la saisir, l'envelopper dans des couvertures, la frotter; la masser.
Il faisait froid.
Vraiment trop froid."

Ewilan2

L'histoire : Revenus dans l’Empire de Gwendalavir, Ewilan et Salim partent avec leurs compagnons  (auxquels se sont ajoués deux soldats gwendalavirien) aux abords des Frontières de Glace pour libérer les Sentinelles. Ils repoussent en chemin les attaques de guerriers cochons les Raïs, d’ogres et de mercenaires du Chaos, alliés des Ts’liches résolus à tuer Ewilan, mais se découvrent un peuple allié : les Faëls (l'un d'eux va d'ailleurs se joindre à eux suite à un pari). Salim se lie d’amitié avec Ellana, dont les pouvoirs le fascinent ; tandis que face au maître d’armes, Ewilan assoit son autorité et affermit son Don. Malgré les embûches du chemin, la menace mortelle d’une goule et la détermination de leurs ennemis, la petite troupe parvient à destination. Là, Ewilan découvre le secret du Dragon et libère les Sentinelles. Désormais, elle peut se consacrer à sa quête personnelle : la recherche de ses parents.

Ce tome est mon préféré sur les trois : la marche vers Al-Poll donne lieu à des descriptions de Gwendalavir très poétiques comme celle du Pollimage, de l'Arche*, des différentes villes ou du lac Chen.

"Le pont s'envolait vers le ciel, en une courbe gracieuse et puissante à la fois.Il scintillait comme s'il était de lumière et non de matière et, juste avant de toucher les étoiles, redescendait à des kilomètres de là sur l'autre rive. Ses proportions tenaient du miracle, comme la facilité avec laquelle il se jouait de la pesanteur. C'était une merveille de pureté et de perfection.Dans son dos, le soleil commença à basculer derrière l'horizon…Le ciel se teinta d'or et de sang, et l'arche explosa.
Les cristaux qui semblaient la constituer captèrent une nuance différente dans la palette qu'offrait le soleil couchant. Ils amplifièrent ces couleurs, les dispersant dans toutes les directions et l'Arche devint le centre d'un univers de lumières. Les larmes coulèrent sur les joues de Camille…"

L'intrigue est toujours aussi prenante entre les différentes  les attaques d'ogres, de Raïs ou de la goule mais aussi surprenante comme le voyage en bateau et la rencontre avec la Dame. J'ai regretté  un peu que la fin soit si rapide : j'aurais voulu en avoir un peu plus tant sur la ville abandonnée que l'action finale.
Tout au long de ce tome, j'ai vécu avec la petite communauté, tremblé avec eux, ri à leurs blagues, pleuré aussi parfois mais surtout je me suis émerveillée  devant les découvertes de cet autre monde. Et la Quête continue…

Tome 3 - L'île du destin

4e de couverture - éd. Rageot
"Il s'agissait d'un loup assez jeune, au torse puissant et aux crocs impressionnants. Assis sur ses pattes arrière, il les observait avec curiosité, sans une once de crainte. Camille marcha dans sa direction. Il ne lui prêta pas une attention particulière, mais, quand elle ne fut plus qu'à deux mètres de lui, il montra les dents et se mit à grogner. Elle s'immobilisa. Recule, lui ordonna Edwin à mi-voix. Sans tenir compte de ses paroles, Camille s'accroupit lentement, regardant le loup dans les yeux"

Ewilan3

L'histoire : après avoir délivré les Figés, Camille et sa petite communauté se retrouvé à la Citadelle des Frontaliers où les attendent Siam la sœur d'Edwin mais aussi la traîtresse Eléa Ril' Morienval ainsi qu'une incroyable découverte. Mais les dangers sont loin d'être écartés et Camille va devoir continuer à se battre et rester vigilante afin de retrouver ses parents.

J'ai un peu moins aimé ce tome que  j'ai trouvé moins poétique et surtout un peu trop rapide dans chaque dénouement :   le duel attendu tourne court, le retour dans notre monde perd de sa saveur et les explications de Mme Boulanger m'ont semblé un peu expéditives. Quand à la bataille avec les pirates Alines, elle était prévisible et ne laisse que peu de place aux pirates eux-mêmes (qui sont-ils ? où vivent-ils ?). Je pense simplement que, subjuguée par le deuxième tome, j' attendais encore plus de ce troisième. Cependant, il nous réserve  quelques belles surprises comme l'apparition de Merlin (coup de chapeau à Bottero pour ce clin d'œil réussi !), ou l'épisode du loup que j'ai particulièrement apprécié d'autant qu'il m'a rappelé quelqu'un (voir Loups-Garous) ainsi que toutes les perspectives offertes par l' épilogue qui promettent encore des découvertes palpitantes
C'est donc là aussi un excellent livre et je vais poursuivre ma découverte de cet auteur dans l'année car c'est un vrai coup de cœur.

challengelivraddict2011moyen

2/15