4ème de couverture - éd. Pocket
"Oyez, bonnes gens, oyez la très véridique histoire de l'Anneau de Puissance forgé naguère par Sauron le Grand.Un homme eut le courage de lui arracher le talisman et put ainsi le chasser hors du monde. Le Maître Anneau se perdit. Qui sait ? Peut-être a-t-il fait le malheur de ceux qui l'ont pris ? Mais la Terre du Milieu s'enfonce dans la nuit, les créatures mauvaises se multiplient et, dans les Monts Brumeux, les Orques traquent les Nains. L'Ennemi est de retour ! Avec l'Anneau Unique, il aurait le moyen d'abattre toute résistance. Par chance, j'ai compris le premier qu'il est ici. Mais Sauron le fait chercher partout. Déjà ses Cavaliers Noirs galopent sur la terre des Hobbits. L'Anneau lui-même désire revenir à son maître. Ta seule chance, c'est que tu ne l'as pas mis au doigt. Mais le temps presse. Bientôt il le trouvera et il recouvrira toutes des les terres de ténèbres. Il faut détruire cet Anneau, petit Frodon ! Il le faut !"

SDA1

L'histoire :  Dans la Comté, Bilbo (Baggins) Sacquet fête ces 111 ans. A cette occasion, il décide de disparaître et lègue ses biens à son neveu Frodon, y compris son Anneau qui se révèle être en fait l'Anneau de Pouvoir. Frodon doit quitter la Comté pour l'emmener dans un premier temps à Fondcombe, résidence des Elfes encore protégé de l'Ennemi. Là, la décision de le détruire étant prise, Frodon devient le Porteur de l'Anneau jusqu'à la Montagne du Destin. Et c'est accompagné de huit compagnons hobbits, hommes, elfes et nain qu'il va poursuivre l'aventure pour tenter de sauver le monde des Ténèbres.

Le point sur les personnages :
- les Hobbits ou Semi-hommes, habitants  de la Comté  jolie contrée verdoyante un peu à l'écart de la Terre du Milieu: Bilbo Sacquet, Frodon Sacquet son neveu, Sam Gamegie jardinier des Sacquet, Merry Brandebouc et Peregrin Touque amis des précédents ;
- Les Hommes (ou Grandes Gens suivant les hobbits) : Aragorn, fils d'Arathorn, héritier d'Isildur dit "Grand Pas" ou le Dunedain, Boromir, fils de Denethor intendant du Gondor ;
- les Magiciens : Gandalf le Gris, Sarroumane le Blanc ;
- les Elfes : Elrond, Arwen sa fille, Glorfindel, Legolas, Galadriel, dame de la Lorien...
- Les Nains : Gloin et Gimli son fils, Balin (bien que mort il joue un rôle) ;
- et enfin l'Ennemi : Sauron le grand, les Neuf Cavaliers noirs et toutes sortes de créatures maléfiques commes les ouargues, les loups, les orques, certains oiseaux et Gollum.

Deux poèmes prophétiques :
- sur l'Anneau (celui que Frodon doit détruire)
"Trois Anneaux pour les Rois Elfes sous le ciel,
Sept pour les Seigneurs Nains dans leurs demeurs de pierre,
Neuf pour les Hommes Mortels destinés au trépas,
Un pour le Seigneur Ténébreux sur son sombre trône,
Dans le Pays de Mordor où s'étendent les Ombres.
Un Anneau pour les gouverner tous, Un Anneau pour les trouver,
Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier
Au Pays de Mordor où s'étendent les Ombres."

- à propos d'un rêve que fit Boromir
"Cherche l'épé qui est brisée :
A Imladris elle se trouve ;
Des conseils seront pris
Plus forts que les charmes de Morgul.
Un signe sera montré
Que le Destin est proche,
Car le Fléau d'Isildur se réveillera,
Et le Semi-Homme se dressera."


Arrivée là j'ai envie de vous dire : "Voilà vous savez tout !". Mais en fait je ne vous ai encore rien dit (désolée cela risque d'être un peu long)

Le livre commence par un exposé sur les Hobbits : un Prologue que beaucoup passent et que j'ai savouré lors de cette relecture. Il est en fait extrêmement important d'intégrer la vie et la mentalité des Hobbits pour comprendre à quel point l'aventure qui suit est extraordinaire. Et puis ces quelques pages presque documentaires donnent un air véridique quasi historique à toute l'histoire. Loin d'être ennuyeuses elles préparent le décor de ce qui va suivre.

la comté050

Le Livre I s'ouvre avec les préparatifs justement de la fête du siècle (si j'ose m'exprimer ainsi) et l'effervescence qu'il en résulte dans ce coin bien calme qu'est habituellement Hobbittebourg. Tout respire la joie, la bonne humeur, l'excitation avant une grande cérémonie. Ce n'est qu'à l'apparition de Gandalf, puis la disparition de Bilbo et au détour d'un dialogue entre les deux que le danger s'immisce dans l'histoire et que l'on comprend que ce simple anneau qui permet d'être invisible à des pouvoirs beaucoup plus importants et moins anodins surtout. Toute cette première partie alterne ainsi entre la vie simple des hobbits, leurs légendes, leurs peurs et le danger qui grandit, qui s'approche, qui les poursuit sous la forme des Neuf Cavaliers Noirs, servants de l'Anneau. Le récit suit le périple de Frodon et ses amis de la Comté à Fondcombe en passant par la Vieille Forêt, les Hauts de Galgals, le Mont Venteux... et sans cesse les Ombres se rapprochent et se font plus pressantes et menaçantes. La fin de ce livre est ainsi une montée en tension permanente magnifiquement rendue.

fondcombe1575

Le Livre II débute à Fondcombe (Rivendell) où se retrouvent enfin les Hobbits, Gandalf, "Grand Pas", les Elfes bien sûr puisque c'est leur demeure ainsi que des représentants d'autres sociétés réunis en conseil. Ce grand conseil justement permet de faire le point sur ce qu'il se passe réellement en Terre du Milieu, où en sont chacune des parties dans leur lutte qui elle n'est qu'au début. J'ai trouvé la construction dramatique du récit avec cette pause qui remet tout en ordre encore plus formidable à la relecture qu' à la première (peut-être parce que j'ai pris le temps plutôt que de me précipiter sur la suite). C'est là aussi que se forme la Communauté (ou la Compagnie / Fraternité suivant la traduction) de l'Anneau : neuf personnes pour contrer les Neuf Cavaliers - Frodon et ses trois amis hobbits, Gandalf, puis les représentants de chaque partie de la Terre du Milieu, Aragorn, Boromir, Legolas l'Elfe et Gimli le Nain - partent vers le sud pour essayer de rejoindre les Crevasses du Destin seules capables de détruire l'Anneau.
La quête reprend donc plus difficile au fur et à mesure que l'Ennemi découvre l'avancée de la Communauté : le col du Caradhras se fâche, la Moria se révèle mortelle et le pouvoir de l'Anneau commence à se faire sentir sur certains. La fin de ce tome est aussi celui de la Communauté  qui, finalement, n'aura marcher ensemble que  200 pages, mais quelles pages !

montagnes+aragorn192

Car c'est un pavé que ce livre, une lecture au long cours mais dans laquelle tout est sollicité : description, épopée, passé, présent, futur, magie et prophéties, mais aussi amitié, amour, loyauté et trahison et j'en passe. Un immense récit qui ne vaudrait rien sans la splendide plume de Tolkien. Il sait aussi bien suggérer que décrire en détails, donner du rythme et calmer le jeu, nous faire passer par toutes les émotions des différents héros, donner vie à chacun des personnages aussi étrange soit-il (eh oui même Tom Bombadil semble réel) et créer un univers tel qu'on y croit d'un bout à l'autre. Son style a la magnificence des grands romantiques, le souffle du cape et d'épée, la force du vent du Nord comme la douceur de la brise dans une clairière d'été. Je suis certaine de n'avoir jamais lu un autre auteur ayant un tel pouvoir d'évocation rien que par les mots et le rythme qu'il leur donne - les chansons des Elfes sont ainsi de la pure poésie alors qu'à côté de cela, il nous plonge au cœur de chaque combat -. Je ne suis pas une experte en matière de mythologie mais il a réellement synthétisé tous les rêves et les contes nordiques pour en faire tout simplement un chef d'œuvre à découvrir ab-so-lu-ment.
Bref vous aurez compris que cette relecture fut pour moi un véritable plaisir, que j'adore cette série et que je vais me plonger avec délices dans le deuxième tome.

Ceci est dans le cadre d'une lecture commune Livraddict : je vous donnerai les liens de mes co-lecteurs au fur et à mesure de mes lectures mais vous pouvez d'ors et déjà aller prendre d'autres avis en passant par ICI.            
Mise à jour :  voici la liste des participants à cette LC avec leur avis Taliesin (que je remercie pour cette inititative), Snow, Amethyst, Azariel87, LouJana, Pommette, Setsukananet, louve, ptitelfetachas…                         

PS : les photos qui illustrent ce post sont tirées de l'adaptation cinématographique de Peter Jackson.