4ème de couverture - éd. Pocket
"Malheur, malheur, malheur à tant de héros intrépides ! Et quelle misère de voir une si belle histoire tourner aussi mal ! Au départ, les neuf compagnons s'étaient fixé une mission claire : transporter l'Anneau de Puissance au Mont du Destin, en plein pays ennemi, et le jeter dans le feu souterrain. Un voyage semé d'embûches, mais nécessaire pour anéantir le joyau maléfique et mettre en échec le Seigneur Ténébreux. Mas les Gens Libres ont été durement éprouvés : Gandalf a disparu, Boromir a voulu s'emparer de l'anneau pour l'utiliser comme arme dans la guerre qui s'annonce et Frodon le Hobbit, porteur du talisman, s'est échappé, décidé à poursuivre son voyage désespéré jsuqu'à l'Ennemi. La Communauté s'est dissoute ; l'ombre s'étend toujours; qui peut encore dissiper sa puissance malfaisante ?

SDA2L'histoire : ce deuxième tome retrouve la Communauté dissoute sur les bords du fleuve où l'avait laissée la fin du premier. Et c'est l'appel du cor de Boromir qui lance l'action : aux prises avec une troupe d'Orques il demande du renfort que vont s'empresser (mais un peu tard) de venir lui apporter Aragorn, Legolas et Gimli. La Communauté perd donc encore trois membres car Merry et Pipin ont été kidnappés par les Orques à la main blanche. Nos trois héros restants vont  se lancer à leur poursuite afin d'essayer de sauver leurs petits amis. A partir de là, ce livre va de rencontre en rencontre : les Rohirrim, seigneur de chevaux avec Eomer leur chef, le magicien blanc mais aussi les Ents et Fangorn le plus vieux d'entre eux, Théoden, roi du Rohan et Saroumane qui se révèle enfin comme un vrai méchant, sans oublier la belle Eowyn dont le rôle est loin d'être terminé. Le premier livre culmine avec la bataille du Gouffre du Helm (un de mes passages préférés) parallèlement à la destruction de l'Isengard, mais pas de la Tour d'Orthanc par les Ents. Tous s'y retrouvent d'ailleurs avant la révélation du palantir et le départ de chacun soit vers Minas Tirith soit vers Edoras. Cette nouvelle séparation termine cette partie.

eowyn588

Le deuxième livre, plus calme et plus sombre suit l'avancée vers l'Est de Frodon et Sam, rapidement accompagnés et guidés par Gollum que le Porteur de l'Anneau a réussi à apprivoiser, du moins provisoirement. A leur suite, on traverse l'Emyn Muil, le Marais des Morts, l'Ithilien rongé par la noirceur de Sauron jusqu'au col de Cirith Ungol et l'antre d'une monstrueuse créature. On y croise aussi Faramir, le frère de Boromir, sorte de Robin des Bois de la liberté, un oliphant mais surtout la faim, la soif, la fatigue compagnes de route des Hobbits.

Lors du premier tome je vous parlais pour Le Seigneur des Anneaux de lecture au long cours : eh bien, me voilà déjà arrivée à la fin du deuxième ! j'avoue que cette re-lecture me permet d'apprécier encore plus le sens du détail de Tolkien que ce soit dans l'action comme dans la description,  ainsi que la formidable construction de ces livres. Je trouve  qu'il y a un véritable axe de symétrie entre les deux tomes : regardez plutôt - Hobbits - Communauté - Communauté (enfin ce qu'il en reste) - Hobbits mais aussi - Voyage à rythme lent - action - action - voyage à rythme lent  - et  je suis certaine qu'en cherchant un peu il est possible d'aller plus loin mais je ne vais pas vous accabler davantage avec mes considérations littéraires.

Cependant il faut que je vous dise ce que j'aime particulièrement dans ce tome :
- l'évolution des personnages (enfin de certains) - Aragorn tout d'abord qui prend la direction de la poursuite et va peu à peu retrouver son statut d'héritier d'Isildur et donc de Roi du Gondor ; on le voit quasiment grandir au fur et à mesure du livre jusqu'à la bataille du Gouffre de Helm -  Legolas et Gimli ensuite dont l'amitié ne fait que se renforcer, ces deux-là deviennent inséparables pour notre plus grand bonheur et quelques passages très drôles - Gandalf, toujours présent et de plus en plus porteur d'espoir pour tout un chacun - enfin Gollum qui, à peine évoqué dans le premier tome, apparaît en pleine lumière (si j'ose dire), pauvre créature plutôt repoussante qui fait pitié à Frodon (même si il sait de quoi il est capable) et dont Sam se méfie ayant surnommé chacune de ses personnalités des doux noms de "Le Sournois et "Le Puant".
- les nouveaux - Eomer, Seigneur des chevaux et valeureux guerrier ainsi que sa sœur Eowyn suffisamment forte pour que le Roi Théoden lui confie son château en son absence, et suffisamment belle pour être remarquée par Aragorn dont le cœur est pourtant tourné ailleurs - Fangorn ( ou Sylvebarbe) et les Ents, créatures antiques, a priori pacifiques mais qui ne laisseront pas mourir leur forêt sans intervenir - et puis les créatures maléfiques : les Orques à la main blanche qui ne craignent plus le soleil ; l'Ourouk Haï puissant et terrifiant ; les Servants de l'Anneau montés sur les Nazguls et dont le cri glace d'effroi quiconque l'entend.
- les scènes de batailles écrites de telle manière que le lecteur se trouve au centre de l'action, y voit tous les détails et la vue d'ensemble dans une tension quasi permanente  tellement forte que l'on y participe presque physiquement.

legolas053

- je pourrais ajouter les décors - juste descriptions de paysage me paraît insuffisant -, le rendu des sentiments et émotions ressentis par les personnages, les atmosphères liées tant aux paysages qu'aux épreuves que traversent les protagonistes. Bref tout ce que la plume éblouissante de Tolkien rend vivant et unique sans oublier ;
- les pointes d'humour,  car de poursuite en bataille, de cheminements en errance de plus en plus difficiles, ce tome est un livre souvent sombre et tendu et pourtant, c'est dans les moments les plus cruciaux que Tolkien parvient à glisser des passages savoureux comme les répliques de Gimli et Legolas, leur comptes de victimes dans la bagarre, les réactions de Merry et Pippin à Isengard ou encore la récitation de la poésie de Sam ainsi que son "ragoût de lapin" (un de mes chapitres préférés). Tolkien nous permet ainsi de respirer au milieu des aventures et cela rend ce livre encore plus agréable.

Vous l'avez compris, j'apprécie cette série un peu plus à chaque lecture, et encourage vivement ceux qui sont restés sur le premier tome à ouvrir celui-ci d'urgence.
Ceci est dans le cadre d'une lecture commune Livraddict , voici les billets de mes co-lecteurs : Taliesin, Ptitelfe, Snow, Amethyst, Jana.