4ème de couverture - éd. J'ai lu
"Je suis une sidhe-seer, une humaine capable de voir les faës, ces effrayantes créatures d'un autre monde installées parmi nous depuis des millénaires et dissimulées sous des voiles d'illusion. Mon univers a commencé à se fendiller à la mort de ma sœur, et j'ai l'impression que, depuis, il n'en finit plus de s'effondrer. Je ne parle pas seulement de mon petit monde personnel: il s'agit aussi du vôtre. Les murs entre humains et faës sont en train de s écrouler. Et je suis la seule à pouvoir nous sauver."

KMM-Fever2

L'histoire : Mackayla Lane a perdu sa sœur sauvagement assassinée à Dublin. Estimant que la police n'a pas suffisamment cherché, elle se rend sur place pour trouver le meurtrier mais ce qu'elle va découvrir la fait basculer dans un monde nocturne peuplé de faës séparés en Seelies (êtres de lumière) et Unseelies (créatures des Ténèbres).  Elle est une des rares à pouvoir les voir et donc les combattre ; mais elle doit aussi retrouver le Sinsar Dubh, livre qui contiendrait le seul moyen de sauver le monde. Aidée (manipulée ?!) par Barrons, libraire à la beauté magnétique, très mystérieux...   et parfois V'lane (un faë de volupté fatale), Mac va apprendre qui elle est, CE qu'elle est et se battre pour que le monde ne sombre pas dans le chaos.

Mon avis : Cela fait deux mois que je me demande comment vous expliquer mon engouement pour cette saga. Le premier tome ne m'avait que moyennement convaincue, ce deuxième m'a emporté comme un ouragan le ferait d'un fétu de paille. Impossible de résister : je l'ai dévoré, j'ai enchaîné le suivant, j'ai adoré et je suis encore dans tous mes états rien que de vous en parler.
L'auteur nous entraîne dans son univers à travers la vision de Mac (c'est elle la narratrice) et nous suivons son cheminement, ses questions, ses doutes, ses peurs, sa soif de vengeance, son envie de se battre et son évolution, de la jeune fille de bonne famille du sud de la Géorgie (élevée à l'ancienne : on se croirait presque à Tara quand elle en parle) à la jeune femme qui prend conscience de son pouvoir et de sa force.

"J'allais porter du rose parce que je savais qu'il n'y en avait pas un soupçon dans l'avenir qui m'attendait. Je choisirais mes accessoires avec soin et je mettrais des chausssures sexy - ce serait ma réponse à la laideur qui avait envahi mon monde.
J'allais porter du rose parce que je détestais le gris, que je ne méritais plus le blanc et que j'étais lasse du noir." (p.420)

Même si il y a encore quelques temps morts dans ce tome, l'action s'accélère, de nouveaux personnages font leur apparition, de nouveaux objets aussi et quelques révélations même si on en sort avec plus de questions que de réponses.
Vous avez compris : j'ai plus qu' aimé cette lecture... et je ne vous dirai rien sur la suite pour l'instant :D

Cette chronique prend forme (si je puis dire :S)  dans le cadre de la LC organisée par Sandra sur Livraddict avec la participation de  Yumiko, Frankie, Korto, nane42, reveline, L@ura, Pikachu, Cathy et Kassandra

chronique-express