4e de couverture - éd. Atine Nenaud -
"Un mystérieux fantôme joue du piano dans les couloirs sombres de l’université de musique. Hallucination ou rêve? Intriguée par cette énigme, Lily n’a de cesse de se rapprocher du ténébreux Jason. Cependant, les sentiments du jeune-homme semblent aussi ambivalents que son humeur.

Réussira-t-elle à découvrir le terrible secret qui le tient éloigné d’elle? Légendes indiennes, mythes fantastiques; il est des mystères dont il vaudrait mieux rester ignorant… Et si la malédiction n’avait pas dit son dernier mot?"

Guisiano-Touch1

Je tiens d'abord à remercier chaleureusement Livraddict et les éditions Atine Nenaud pour ce partenariat qui est une très belle découverte.

Whaouh ! j'aurais aimé écrire une telle histoire ; j'ai adoré la lire et après l'avoir dévorée, je rêve de la relire pour la savourer encore et encore.  Mon plus gros problème est maintenant de réussir à vous dire pourquoi j'aime tant ce roman.

Les personnages :
- Lily est une jeune violoniste de 18 ans plutôt introvertie et pour qui la musique est une véritable passion qui passe devant tout y compris les flirts habituels à cet âge. Je me suis tout de suite attachée à elle (peut-être en raison d'une certaine ressemblance avec l'ado que j'étais) même si je n'ai pas toujours compris toutes ses réactions parfois très impulsives presqu' à l'encontre de la description de son caractère.
- Jason lui est pianiste. Très secret, il porte un lourd passé sur ses jeunes épaules. Aussi énigmatique que beau, il est terriblement attirant et détient (peut-être) la clé du mystère.
- Pierre, le meilleur ami de Jason, semble au départ un peu en retrait mais finalement, il devient vite un personnage indispensable à l'intrigue
Parmi les personnages secondaires, Molly, amie de Lily avec sa franchise et son punch ainsi que Nawel, la jeune sœur décrite comme lumineuse, m'ont particulièrement plu. Et je pense que leurs rôles va s'intensifier dans la suite de l'histoire.

L'intrigue :
Elle peut se résumer comme suit : c'est une histoire d'amour. Mais aucune histoire d'amour n'est identique à une autre. Et la rencontre entre Lily et Jason d'abord furtive (fantomatique même) devient vite magnétique, obsessionnelle et totalement envoûtante y compris pour le lecteur par sa force étonnante malgré les soubresauts qui l'agitent et surtout le mystère qui l'entoure.
Car si on entre dans cette histoire par les biais de l'université et de la musique, elles ne sont rapidement plus qu'une toile de fond sur laquelle s'épanouissent des sentiments parfois très contradictoires. Et plus nous avançons dans la relation, plus le mystère s'épaissit autour du lien entre Jason et Lily mais aussi du passé de Jason et ce qu'il est vraiment. Cette touche de fantastique donne une dimension particulière à la relation entre les deux jeunes gens qui ne peut pas se dérouler tranquillement.
Quand à la fin, elle ne donne qu'une envie : connaître la suite !

La forme et le style :
Lorsque j'ai croisé ce livre sur Livraddict, j'ai tout de suite été attirée par la magnifique couverture (Bravo au passage à l'illustrateur) : un piano, du rouge et une silhouette de violon, il n'en fallait pas plus pour me donner envie. Le résumé a renforcé cela et l'ouverture du livre m'a transportée. Car celui-ci commence par un sommaire plus qu'alléchant pour la musicienne que je suis : chaque "chapitre" (sauf un) porte un nom lié à la musique - Andante, Ballade, Variations, Symphonie, Vivace (ce ne sont que quelques exemples) - qui en prime donne le "ton" de l'action qui suit. Quel bonheur pour moi ! de quoi donner envie de constituer une liste de morceaux à joindre au roman. Si j'ajoute qu'on y trouve des références tant à Chopin qu'à Muse, vous comprendrez que je ne pouvais que succomber.
Mais point n'est besoin d'être musicien pour être charmé par ce roman ! En effet, l'écriture de Danielle Guisiano, fluide, au vocabulaire soigné coule comme une mélodie familière mais dans laquelle il est plus qu'agréable de s'immerger. Elle est aussi empreinte de poésie et génère toutes les émotions qu'elle veut, ce qui la rend complètement addictive. Je la comparerai volontiers à de la guimauve : doux, sucré et très "cocoonant" mais dans une version très parfumée.

Trois petits bémols très personnels (mais de toute façon j'adore la musique à 3 bémols) :
- Je suis arrivée vite, trop vite au bout des 276 pages. H
eureusement il y a une suite !
- J'aurais aimé avoir encore plus de scènes "musicales", car si celles-ci portent la première moitié du roman, elles s'estompent peu à peu et j'ai trouvé surprenant que Lily qui ne vit que pour la musique semble s'en passer si facilement (mais peut-être suis-je encore plus obnubilée qu'elle)
- enfin, j'ai été finalement et de manière assez étrange gênée par la familiarité que j'avais avec ce roman ; comme si je le connaissais déjà, mais pas comme un déjà-vu, plutôt comme s'il était fait pour moi. C'est une sensation bizarre, bien que très agréable.

Pour résumer c'est un excellent roman, original et bien écrit. Donc si vous aimez les histoires d'amour électrisantes, les mots qui donnent "des papillons dans le ventre", si vous avez envie d'une romance sensuelle mais rafraîchissante, une vraie romance sans les clichés, ni niaiseries qui ponctuent le genre, précipitez-vous sur ce livre, vous allez adorer ! :)

Page Facebook de Danielle Guisiano

Tome 2 : Réminiscence

4e de couverture - éd. Atine Nenaud
« La sueur dégoulinait le long de mon sillon vertébral. La colline devenait silencieuse sur ma progression. Enfin, le gros chêne se dévoila à ma vue. Je m’autorisai un court répit, enlaçant le tronc pour me rasséréner, cherchant la pulsation de sa sève pour l’harmoniser à la mienne. Fermant mon regard, ma joue posée contre l’écorce, je régulai ma respiration et chassai de mon esprit tout ce qui n’était pas ma mission.

Un froid sidéral glaça immédiatement mes entrailles à l’approche de la ruine, même la chaleur du soleil semblait ne plus m’atteindre. Un vide profond me pénétra, une étrange mélancolie ou devrais-je dire un abattement dépressif s’empara de moi, me donnant envie de partir à toutes jambes loin de cet endroit maudit, comme si toutes les joies de ma vie m’avaient soudain désertée, comme si plus rien ne pourrait plus jamais me contenter. »

Guisiano-Touch2

 - attention spoiler sur le tome 1 -
Lily se remet difficilement de la disparition de son âme sœur, Jason ; le deuil est d’autant plus dur pour la jeune femme que les sentiments qui unissaient le couple s’inscrivaient dans le surnaturel. Grâce à Pierre, et l’aide de ses amis et proches, Lily va lentement sortir de sa torpeur ; mais alors qu’elle lutte pour tourner la page, Jason réapparaît dans sa vie, entraînant avec lui un flot de questionnements et de tiraillements sans fin. Lily est-elle prête à lui pardonner sa disparition volontaire ? Malheureusement, notre jeune héroïne n’aura guère le temps de s’interroger : afin de sauver celui qu’elle avait cru mort une première fois, le sang devra couler, et des innocents devront souffrir. Jason et Lily parviendront-ils à être réunis ? Quels secrets Lily va-t-elle découvrir en fouillant le passé ? De sa France natale aux plus obscures ténèbres des réserves indiennes, l’amour n’aura qu’un mot d’ordre : vaincre. - Fin du spoiler

J'ai eu l'immense privilège et la chance inouïe de pouvoir lire le tome 2 en avant-première. Aussi je tiens encore une fois à remercier vivement Eric Descamps des Editions Atine Nenaud pour sa confiance et sa gentillesse.

Je voulais cette suite et, bien que je l'ai lue plus lentement pour raisons matérielles,  j'en suis ressortie encore plus sous le choc que lors du premier tome : de l'émotion, beaucoup , du rythme - haletant même par moments, une histoire qui m'a totalement embarquée. Bref j'ai autant adoré ce tome que le premier.

On retrouve Lily, de retour à Cœur d'Alène. Les premières pages nous plongent dans son quotidien triste et difficile. Les évènements, presque anodins, et les conversations touchantes s'enchaînent de manière logique mais frustrante car les réponses se font attendre. Cependant elles finissent par arriver d'une manière …  surprenante et qui relance l'histoire. Car je dois avouer qu'à cet endroit-là elle en avait un peu besoin. Malgré l'originalité de l'univers créé et du style de Danielle Guisiano, tout ce début m'a étrangement fait penser au deuxième tome de Twilight et du coup m'est apparu un peu "facile". J'attendais autre chose de personnages aussi forts et fusionnels.
Et c'est là que Danielle Guisiano m'a totalement bluffée !
Alors que la romance semblait vouloir reprendre son cours, elle vire à 180° pour changer de registre et nous plonger dans une histoire plus sombre et plus violente où le mystère fait se croiser les légendes provençales et indiennes, où les méchants (oui il y a des méchants) sont prêts à tout et les héros encore plus, où  les pièces du puzzle se multiplient et prennent peu à peu leur place jusqu'au dénouement final. L'épilogue m'a plu, en particulier par sa forme inattendue et tout ce que cela induit depuis le début.

A propos de forme, j'avais plus qu'apprécié celle du premier tome. Dans celui-ci, les titres de chapitres m'ont moins interpellée mais ils sont tout aussi évocateurs.
Quand à l'écriture de Danielle Guisiano, elle se fait plus incisive et gagne en force sans perdre ni de sa mélodie, ni de sa poésie ; malgré quelques répétitions par-ci par-là.
Et bien que tout soit expliqué à la fin, j'aurais volontiers prolongé ma lecture, pour le plaisir de rester dans cette ambiance si agréable.

Finalement, j'étais impatiente avant, complètement subjuguée après. Je ne peux donc que vous conseiller une nouvelle fois ce roman. Et le tome 2 tenant toutes les promesses du tome 1 c'est sans hésitation que je donne à cette série mon coup de cœur de cette fin d'année.

Coup-de-coeur

Ce livre sort officiellement ce samedi 1er décembre.
A commander directement aux Editions Atine Nenaud.