Un petit mot pour commencer sur le "pourquoi du comment" de ces livres : c'est une série qui a littéralement fait le buzz, comme on dit, dès sa parution et comme souvent dans ces cas-là, je me méfiais un peu des avis dithyrambiques de la blogosphère, surtout pour un livre classé ado. Malgré tout, j'étais curieuse de savoir ce qu'il en était réellement. Ce sont finalement les copinautes qui ont eu raison de ma résistance, puisque chaque livre m'a été offert à des occasions différentes, le premier par Cécile pour mon anniversaire en 2012, le deuxième par Florel lors de sa "Bombe" et le dernier par Eileda à Noël dernier. Une fois les trois réunis, je n'avais plus aucune raison pour repousser ma lecture, et j'ai finalement dévoré cette trilogie en moins d'une semaine. C'est pourquoi je vous livre un court avis par livre puis un avis général sur l'ensemble de la série.

Tome 1

4e de couverture - éd. Pocket Jeunesse -

"Dans un futur sombre, sur les ruines des Etats-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôle le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre télé-réalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seul règle dans l'arène : survivre, à tout prix.
Quand sa petite sœur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois  la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature…"

HungerGames1

Mon avis : Un premier tome qui pose parfaitement les bases de l'histoire : on fait la connaissance de Katniss et sa famille, ainsi que de son ami Gale ; on vit avec eux le quotidien du District Douze jusqu'au jour du tirage au sort. A partir de ce moment-là, le rythme s'accélère autour de Katniss et Peeta qui vont participer aux Jeux. Des coulisses au final sanglant, la narration à la première personne permet de vivre ceux-ci de l'intérieur. Mais j'ai regretté qu'il n'y ait pas pendant les Jeux plusieurs points de vue de donnés, j'aurais en particulier apprécié ceux des "spectateurs".
Même si ce ne fut pas une grande claque que ce tome, je l'ai trouvé très bon et bien construit. Les dénonciations tant du pouvoir et de la propagande, que des dérives de la télé-réalité sont claires même si j'aurais aimé qu'elles soient plus approfondies. Et il a le mérite de former un tout qui peut se suffire à lui-même ; ce qui ne m'a pas empêché d'enchaîner avec la suite.

Tome 2 : L'embrasement

4e de couverture - éd. Pocket Jeunesse -

"Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s'agit surtout d'une tournée de la dernière chance. Celle qui a aosé défier le Capitole est devenue le symbole d'une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n'hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. A l'aube des Jeux de l'Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss…"

HungerGames2

Mon avis : Ce deuxième tome est celui qui m'a le moins plu des trois. Si la Tournée de la victoire permet d'aborder les différents Districts et de voir l'impact des faits et gestes des héros des Jeux sur les citoyens, à la lecture elle semble un peu longuette. Le retour des Jeux donne en prime un côté répétitif à l'ensemble. La fin n'en est que plus surprenante et inattendue, même si là encore d' autres points de vue m'ont manqué.

Tome 3 : La Révolte

4e de couverture - éd. Pocket Jeunesse -
"Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair : Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer."

HungerGames3

Mon avis : Ce troisième tome est totalement déroutant au départ mais extrêmement prenant dans son ensemble. A la fois plus complexe et plus intérieur que les précédents, il pose aussi d'autres questions que celles soulevées précédemment (et n'y donnent pas forcément de réponses). La fin est bouleversante, tandis que l'épilogue, qui permet de laisser retomber la tension, m'a laissé un peu dubitative. Cependant il clôt de manière magistrale la trilogie.


Sur l'ensemble :

- Le contexte : Dans un futur indéterminé, les Etats-Unis ont été détruits et ce qu'il en reste est divisé en douze Districts dirigés d'une main de fer par le Capitole. Chaque District se distingue par sa production agricole ou industrielle et fournit au Capitole l'essentiel et le superflu, aux détriments des habitants.
Il y a presque 75 ans  les districts se sont rebellés contre le Capitole et ont été battus. Pour qu'ils ne l'oublient jamais, le Capitole organise chaque année les Hunger Games, des jeux à mort dans lesquels se battent 24 jeunes, de 12 à 18 ans, une fille et un garçon tirés au sort dans chaque district.
Si j'hésitais tant à lire cette série, ce n'est pas seulement par peur d'être déçue, mais parce que l'idée de départ des Hunger Games me mettait mal à l'aise. Et effectivement l'ensemble contient son lot de violence tant physique que psychologique et de scènes insoutenables (heureusement que la lecture permet de garder un peu de recul).
Cela offre aussi la possibilité à l'auteur d'écrire quelques scènes d'action et aussi des moments forts en émotions  ; et comme les unes comme les autres sont extrêmement bien rendues, les pages se tournent toutes seules et il est difficile de se décrocher de ce livre.

Au niveau des personnages, Katniss m'a souvent énervée. D'un côté elle est présentée comme une jeune fille mûre et responsable et à d'autres moments, elle réagit de manière totalement inconsidérée, même si ce sont ces gestes-là qui vont la conduire à prendre la place qu'elle occupe peu à peu. De plus elle ne semble pas du tout comprendre les enjeux qui se trament autour d'elle. Et malgré ce qu'elle endure j'ai eu du mal à m'y attacher, ce qui a un peu gênée ma lecture puisqu'elle est la narratrice.

Peeta dans le premier tome paraît avoir tout compris au contraire et semble manipuler "les médias" facilement. Malheureusement là aussi, j'ai eu beaucoup de mal à croire à son histoire sur la continuité. Et je l'ai trouvé un peu "mou" face à une héroïne montrée comme forte.


C'est d'ailleurs à mes yeux l'un des points faibles de la trilogie : l'histoire entre Katniss et Peeta. A aucun moment, elle ne m'a fait vibrer, ni paru réelle ; pas plus que celle avec Gale d'ailleurs. J'ai presque trouvé que la romance était inutile et n'apportait rien à l'intrigue.

Le deuxième point faible est le côté un peu caricatural des personnages secondaires : ceux du Capitole comme certains joueurs et encore plus des Résistants. Même si c'est une dystopie pour adolescents, cela manque un peu de subtilité et même de profondeur.
Troisième et dernier, que j'ai déjà cité au-dessus, la narration à la première personne est ici vraiment frustrante car elle masque toute une partie du jeu du pouvoir (comment oblige-t-on les citoyens à regarder les Jeux par exemple ?) ainsi que du quotidien dans les autres Districts ou même de l'élan et de l'espoir que soulève la "rébellion" de Katniss ; sans parler des diverses manipulations complexes auxquelles ils manquent quelque chose. Dans cette trilogie, je trouve ce choix narratif plus réducteur que pour d'autres.


Au final je m'aperçois que je vous ai donné beaucoup de points négatifs alors que j'ai aimé cette trilogie et qu'elle m'a laissé un souvenir durable. Bien écrite, bien construite avec des moments très forts, elle est efficace à tous points de vue et mérite réellement d'être lue.
Je remercie donc encore une fois les gentilles copinautes qui me l'ont offertes et vous invite à vous la procurer dès que possible.

chronique-express