- Attention révélations sur le livre 1 -

4e de couverture - éd. Hachette, Blackmoon
"Lena a découvert avec Alex ce sentiment interdit qu'est l'amour. Ensemble ils se sont enfuis, déterminés à gagner la Nature pour vire leur passion. Mais seule Lena est parvenue à franchir la frontière. Sans savoir si Alex est encore vivant.
Aujourd'hui Lena a rejoint la résistance. Elle se voit confier une mission qui pourrait bien lui coûter la vie. Quand une nouvelle rencontre remet en question tous ses principes. Se battre pour avoir le droit d'aimer : cela a-t-il vraiment un sens ?"

Delirium2

Après mon engouement pour le livre 1, je me suis précipitée chez le libraire pour me procurer celui-ci dès sa sortie.
Et puis, je l'ai laissé de côté surtout par crainte qu'il ne soit pas à la hauteur, et un peu pour ne pas attendre trop longtemps le troisième. Ce n'est finalement qu'en janvier 2013, que je l'ai sorti de ma Pile à Lire et je n'ai pas été déçue.

L'histoire : Lena a réussi à fuir Portland avant de subir le Protocole, elle est donc libre. Libre d'aimer (mais Alex est prisonnier), libre de s'exprimer, libre de vivre comme elle l'entend. Seulement la Nature est hostile et Lena est très vite dépassée. C'est alors qu'elle est recueillie par un groupe de Résistants…

Mon avis : Surprenant ! c'est le premier mot qui me vient à l'esprit à propos de cette lecture. Alors que je m'attendais à reprendre tranquillement le cours de la vie de Lena, l'auteur bouscule sa narration pour la découper en "avant" et "maintenant". Seulement, il faut un certain temps pour que le lecteur s'aperçoive de ce que recoupent ces deux espaces-temps (je ne vais pas le dire pour ceux qui ne l'auraient pas lu), et découvre donc petit à petit ce qu'il est advenu de Lena depuis la fin du livre 1 et ce qu'elle fait maintenant.
Ceci permet de faire connaissance avec de nouveaux personnages dont certains sont assez marquants comme Raven qui cache beaucoup de choses sous une carapace dure et inflexible, Tack et les autres résistants ainsi que Julian, fils de Thomas Fineman chef de l'APASD.
Les clivages entre Portland et les adeptes du Protocole d'un côté et la Nature et les résistants de l'autre sont beaucoup plus marqués dans ce livre, et la guerre plus ou moins larvée qu'ils se livrent prend corps jusque dans les actions de Lena.
Le style reste reste bon mais plus haché suivant en cela l'intrigue qui est davantage dans l'action que dans la découverte des sentiments du premier tome.
Je peux donc dire que dans l'ensemble j'ai plutôt apprécié ce livre 2 cependant

- attention ne pas lire si vous n'avez pas déjà connaissance de ce tome -
Quelques points m'ont chiffonnée :
- la dépendance de la Résistance ; ils sont libres  et revendiquent leur droit à combattre pour que tous le deviennent mais ils ne peuvent survivre sans aide de l'Intérieur. De plus, les contingences matérielles nécessaires à leur survie sont telles qu'elles semblent prendre le pas sur tout le reste, y compris sur l'expression de leurs sentiments. Je me suis donc posée la question : pourquoi se battre pour garder le droit d'aimer… si on ne pense même plus à aimer ?
- Ce qui m'amène à un deuxième point : le manque d'amour et de sentiments dans ce tome : L'absence d'Alex n'est pas fortement marquée chez Lena qui ne cherche qu'à survivre et s'adapter ; les liens entre les résistants semblent être plus d'ordre hiérarchique, à la limite amical (en fait ils me font penser à l'adage "A plusieurs on est plus fort" mais rien de plus). Quand à l'épisode Julian ce n'est à mes yeux qu'un désir de vivre urgent réveillé par le danger, rien à voir avec l'éveil à l'amour du livre 1.

Finalement, ce deuxième livre est très différent et permet de voir l'envers du décor du premier, à travers les yeux de la même protagoniste (le je de narration est de rigueur) mais il n'est pas aussi fort émotionnellement parlant, ni même au niveau des questions qu'il soulève. Reste à savoir dans quel sens se conclura la trilogie.

ABC-2013

ABCI-2013

New-Pal-2013