Tome 1 : Traquée

4e de couverture - éd. J'ai Lu
"Burlington...nouvelle Angleterre. Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États-Unis, bref un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement, parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu'il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs ici que partout ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n'est pas le genre de renseignements fournis par l'office de tourisme. Maudit soit-il..."

RebeccaKean1

J'en vois déjà dire "Encore une nouvelle série !" … oui encore, enfin pas tout à fait puisque j'ai lu ce tome 1 à la fin de l'année 2011. Je l'avais d'ailleurs moyennement apprécié à l'époque. Mais depuis, j'en ai vu tellement d'autres mal traduites ou avec des répétitions, des héroïnes immatures et agaçantes dans des schémas "bateaux" etc, que en reprenant rapidement ce tome 1 j'ai vraiment trouvé qu'il avait un vrai "plus" dans le genre. Petite revue de détails :

Rebecca Kean est une sorcière, issue du clan des Vikaris - chasseuses de démons -  et possède un pouvoir important qu'elle s'efforce de ne pas utiliser pour être la plus discrète possible et que son clan qui l'a condamnée à mort, ne la retrouve pas. Elle vit donc cachée avec sa fille Leonora à Burlington et partage son temps entre son job à l'université et sa meilleure amie Beth, elle-même loup-garou. Bien sûr cela ne pouvait durer et quand elle découvre son pouvoir à un des vampires les plus vieux et les plus puissants au monde, il va s'empresser de l'embaucher pour résoudre un problème de disparition dans les différentes communautés de créatures.

A partir de là, l'auteur déroule son histoire, nous présentant peu à peu chaque communauté avec ses particularités, ses lois et ses personnages plutôt hauts en couleur, que ce soit Raphaël le vampire (qui ne va pas laisser Rebecca indifférente), Maurane la potionneuse, Gordon l'alpha de la meute de loups du coin et même un semi-démon très chaud… L'enquête permet de tous les rencontrer dans différents contextes et pose ainsi de manière habile l'univers de la série.

L'héroïne est du genre à ne pas avoir froid aux yeux mais prend malgré tout le temps de réfléchir à la manière d'aborder les problèmes. J'ai aussi apprécié sa maturité : c'est une adulte qui connaît ses pouvoirs, ne sous-estime pas ses adversaires et s'exprime d'une manière plus que correcte (oui ça fait du bien de ne pas avoir un gros mot à chaque page - pas merci Maeve Regan !). Et bien que son passé ne soit pas facile, elle évolue peu à peu d'une manière fort intéressante.

Ajoutez à cela que l'auteur étant française, la barrière de la traduction (malheureusement pas toujours soignée dans ce genre-là) n'existe pas. Alors certes, le style est simple, assez direct mais suffisamment soigné pour être agréable à lire.

Au final, cela donne un bon tome d'introduction qui, si il ne brille pas par son originalité quand à la construction de l'intrigue, pose les bases d'un univers plus qu'intéressant avec une héroïne accrocheuse. J'ai donc lu la suite ;)

PS à Mme O'Donnell si elle passe par là, en Bretagne et en Vendée, on sert les crêpes de froment sucrées et ce sont les galettes de sarrasin qui ont une garniture salée.

Tome 2 : Pacte de sang

4e de couverture - éd. J'ai lu
"Depuis que je suis devenue la tueuse attitrée de la communauté surnaturelle du Vermont, je n'ai plus une minute à moi, course-poursuite, exécutions, meurtres en série... bref je n'ai ni le temps, ni l'envie de m'occuper de ma vie privée. Alors quand mon ex, Michael, un vampire aussi sexy que redoutable a débarqué en ville, ça m'a un peu contrarié. Il faut dire que quand on se retrouve enceinte à 16 ans et qu'on plaque son amant, on n'est généralement pas très pressée de le revoir dix ans plus tard et de lui annoncer qu'il est papa. Du moins, pas avant d' être passée d'abord faire le plein chez Joe, le marchand d'armes du coin.."

RebeccaKean2

Difficile de parler de ce tome 2 sans vous en dire plus sur l'histoire que la 4e de couverture (déjà très prolixe … presque trop à mon goût), mais voici quelques points que j'ai particulièrement appréciés :

- l'évolution de Rebecca tant au niveau des émotions que de son pouvoir de sorcière de guerre, toujours aussi forte mais de plus en plus humaine ;
- cette évolution est aussi liée à l'avancée de la romance avec Raphaël, joliment menée d'ailleurs ;
- toujours au chapitre "évolution", celle de Leonora est plus que prometteuse et on sent que son rôle va s'intensifier ;
- l'intrigue qui mêle habilement les problèmes personnels de Rebecca avec une enquête pour meurtres sur le territoire de Nouvelle-Angleterre (dont elle est devenue l'Assayim)
- et bien sûr, toujours les personnages qui gravitent autour d'elle comme Bruce, Beth ou encore une fois Gordon et son petit-fils William ainsi que les nouveaux dont Michael et sa suite.

Et même si j'ai regretté une résolution un peu rapide, l'ensemble tient toutes les promesses du premier tome en approfondissant l'univers et donnant la part belle à l'héroïne. J'ai donc aimé et je lirai certainement la suite très bientôt.

chronique-express

bitlit2013

bigchallenge2013