4e de couverture - éd. Folio -
"Pourquoi le père Herbert s'inquiète-t-il tant de voir Paul de Grey tomber amoureux de la douce et innocente Margaret ? Quelle terrible malédiction pèse sur cette famille ?" (résumé coupé pour ne pas spoiler)

James-DeGrey

Depuis que j'ai lu Les Ailes de la colombe (suite à de multiples visionnages de Coup de foudre à Notting Hill - Hugh Grant mène à tout XD ), je suis devenue une inconditionnelle de l'œuvre d'Henry James. Aussi quand la collection 2€ de Folio a ressorti une partie de ses nouvelles, je les ai collectionnées … puis laissées de côté dans ma bibliothèque. C'est donc encore une fois le challenge ABC qui m'a redonné envie de lire cet auteur. Mais j'avoue que cette nouvelle-ci m'a laissée un peu sur ma faim.

Comme souvent, Henry James prend le temps d'installer la situation initiale nous donnant mille petits détails sur qui est Mme De Grey, sa vie, pourquoi le père Herbert est-il si important à ses yeux  jusqu'à l'arrivée de Margaret, jeune fille pauvre et un peu perdue que Mme De Grey recueille afin de pallier à l'absence de son fils, en voyage obligatoire en Europe. Bien sûr, on apprend à travers la lecture de ses lettres à connaître le jeune homme bien avant son retour et bien sûr Margaret avant même qu'il arrive est déjà plus que bien disposée à son égard (même si Paul a eu quelques aventures notamment à Paris). Toute cette partie va lentement et tranquillement sans aucun accroc, suivant en cela la petite routine de Mme De Grey.

Et puis tout va s'accélérer avec l'arrivée de Paul et la rencontre entre les deux jeunes gens. Mais justement à partir de là, j'ai trouvé que tout allait trop vite et moi qui aime tant les descriptions de sentiments chez Henry James, me suis trouvée très frustrée car ils sont à peine évoqués, que déjà, la malédiction entre en scène… Je n'en dirai pas plus sur l'histoire mais là aussi j'ai eu du mal à y croire.

Cette nouvelle est sous-titrée "histoire romantique" (ou parfois "récit romanesque" ) alors certes on y trouve quelques ingrédients du romantisme et en particulier un amour maudit mais l'expression des sentiments est beaucoup moins poussée que dans les romans du même auteur et la montée en tension vers la fin reste très succincte, ne donnant pas au fantastique toute la place qu'il pourrait avoir ici.

Au final, cette nouvelle est idéale pour découvrir le style d'Henry James. Cependant pour moi qui ai l'habitude de cet auteur, elle est un peu rapide et manque de développement. Certes j'ai aimé mais j'en aurais voulu beaucoup plus.

Lettre J

ABC-2013

New-Pal-2013

ChallengeClassiquePar Mois

challFantClassique-logo

4/10