4e de couverture - éd. J'ai Lu
"Irmine et Helbrand, deux frères assassins descendant d'un ancien peuple guerrier, vivent dans les ombres de la plus grande cité du royaume de Palerkan. Alors qu'ils se croient à l'abri des persécutions dont ont souffert leurs ancêtres, leur passé sanglant les rattrape, sous les traits d'un borgne qui semble nourrir pour eux de sombres projets. Et tandis que la guerre menace d'embraser le monde, que les puissants tissent de noires alliances, ils vont devoir choisir un camp. Leur martyre ne fait que commencer..."

Peru-Martyrs1

Après mon coup de cœur pour Druide, je n'ai pas manqué d'acheter dès sa sortie le nouveau roman d'Oliver Peru … et puis il est resté dans ma Pile à Lire attendant une occasion d'être lu. Le déclic fut ma rencontre avec l'auteur lors du Printemps du Livre de Montaigu, et comme j'aime partager mes moments de lecture j'ai eu envie d'ouvrir une lecture commune sur Livraddict.

J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans Martyrs. J'avais oublié le style dense de Peru, style que j'avais pourtant tant aimé dans Druide. Mais là, il a fallu que je m'accroche au début qui, après une entrée en matière assez trépidante, prend son temps pour installer l'univers. Mais une fois prise par l'histoire, je ne voulais plus le poser et, sans être un coup de cœur, j'ai vraiment beaucoup aimé.

L'histoire : Au royaume de Reycorax vivent deux frères Irmine et Helbrand Lacefall de la lignée des Arsekers. Entraînés dès leur plus jeune âge, ils sont des tueurs impitoyables dotés de pouvoirs ancestraux. Mais ils sont aussi traqués par les Fauconniers du roi Karmalys et ne peuvent vivre que cachés, à Alerssen, ville affranchie du pouvoir royal.
Kassis est la dame des Ronces, souveraine d'Alerssen et prisonnière dans son palais ; ce qui n'empêche pas que sa mort soit désirée par plus d'un.
La rencontre, assez improbable,  de ses trois-là alors que la révolte gronde dans le reste du royaume constitue le nœud de l'intrigue.

S'enchaînent alors complots, trahisons, amour dans une aventure qui va crescendo vers un final stupéfiant, même si au passage certains faits étaient présivibles. Mais comment peut-on faire vivre une chose pareille à ses héros ?

Toutefois, l'univers médiéval reste assez classique, peut-être même un peu trop, si ce n'est l'ajout des fantômes - qui m'ont réellement fait peur mais que voulez-vous, je crois aux fantômes alors brrrrr ! - et surtout le fait que les méchants ne soient finalement pas complètement identifiés. Malgré tout, l'ensemble est plus que cohérent et surtout très riche car l'auteur nous donne moult détails tant sur la politique présente et passée du pays que dans les différentes descriptions des villes et des combats - c'est dense, je vous l'ai déjà dit ? -, sans oublier la religion. Et peu à peu on se familiarise avec ce monde et ses nombreux dédales tout en suivant le destin des différents personnages.

Les personnages : Je dois avouer qu'au départ je n'appréciais pas du tout les deux héros. D'abord j'ai beaucoup de mal avec les personnages d'assassins (oui l'idée qu'on puisse tuer ses semblables de sang-froid ne m'est absolument pas naturelle), ensuite les premières présentations qui en sont faites sont plutôt monolithiques : Helbrand l'aîné, qui réfléchit et cache sa nature de tueur sous des manières trop policées et Irmine le cadet, à la fois plus renfermé et plus brusque avec des idées très arrêtées (un peu trop à mon goût). Et par dessus-tout, l'un comme l'autre semblaient complètement dénués d'émotions. Heureusement, ils évoluent tout au long du roman, et je me suis aperçue à la fin que j'avais souffert et vécu avec eux presque malgré moi - je tire mon chapeau à l'auteur pour ça - .

De prime abord, j'ai tout de suite accroché avec la jeune Kassis et ses seize années de prison dans son palais. Elle est assez volontaire et prête à tout pour retrouver la liberté ; même si elle est consciente qu'il n'y a pas que sa personne en jeu. Surtout, je l'ai trouvé très humaine comparée à nos deux Arsekers.

Cependant, ce sont les personnages secondaires qui m'ont le plus marquée : le roi boulimique Karmalys à la fois si malheureux et si dur avec ses sujets ; l'intendant Guyarson qui dirige la ville d'Alerssen et entoure Kassis d'une tendresse toute paternelle ; le nain Jarud et ses blagues de nain porte quoi, nain porte quand (ce que j'ai ri !) sous lesquelles se cachent un personnage des plus ambigus mais fidèle à Kassis, et mon chouchou le chef des Iles de l'Ouest Huparn Cavall qui se bat au nom de Liran - la Liberté et sa femme - ; ainsi que les Arsekers dont l'intrigant borgne et une pléiade d'autres ; tous parfaitement rendus, à la fois caractérisés et profonds. J'ai vraiment trouvé qu'ils formaient la grande force de ce roman.

Finalement, sur une trame et un univers assez conventionnels de la fantasy, Oliver Peru nous offre un roman très riche et captivant qui, tout en prenant son temps, amène peu à peu une intrigue palpitante dans laquelle se croisent de très nombreux personnages sur un fond de lutte pour la liberté. Et si quelques- unes des nombreuses questions trouvent des réponses à la fin, celles-ci ne font que relancer l'histoire d'une manière ahurissante et ne donne qu'une envie : LA SUITE !!!!
Vous l'avez compris : j'ai plus qu'aimé ce livre et le conseille vivement.

Les avis de mes co-lectrices - oui, que des filles que je soupçonne ne pas être indifférente aux yeux bleus de l'auteur :D  : - Altaira - Lisalor  - Mariejuliet  - Vepug - yuya46 - Galleane - Solessor - nanet - Vashta Nerada - angelebb - Sia - licorne - Camille7 - Gilwen

Les pages Facebook de la saga et d'Olivier Peru ainsi que son blog

Lettre P

ABC2014