Tome 1 : La mort dans l'âme

4e de couverture - éd. Milady
"Leila souffre d’un pouvoir terrifiant qui la condamne à une vie de solitude : voir les secrets les plus sombres des gens !
Mais, enlevée par des créatures de la nuit, la voici contrainte d’entrer en contact télépathique avec le plus célèbre vampire du monde…Vlad Tepes !
Un être légendaire, révéré et détesté à la fois. Sa maîtrise du feu fait de lui l’un des vampires les plus craints de la planète, mais ses ennemis ont découvert une nouvelle arme contre lui : Leila, la belle mortelle aux pouvoirs aussi redoutables que les siens.
Mais lorsque Vlad et Leila se rencontrent, la passion se déchaîne et menace de les consumer. Ils devront conjuguer leurs efforts pour arrêter un adversaire déterminé à les voir périr dans les flammes."

Frost-Vlad1

Après la réussite des deux tomes (1 et 2) du Monde de la chasseuse de la nuit, j'attendais avec impatience ce spin-off sur Vlad, qui est un de mes personnages secondaires préférés dans la série originelle. Et surtout j'avais hâte de voir ce qu'aurait de si particulier la personne qui arriverait à capter l'attention du plus arrogant des vampires.
Malheureusement je suis un peu déçue par ce tome qui ne s'est pas révélé à la hauteur de mes attentes.

La première chose qui m'a gênée est la narration à la première personne du point de vue de Leila. J'avais apprécié dans Le Monde de la chasseuse de la nuit que la narration soit omnisciente nous donnant ainsi le point de vue des deux côtés du couple ; ce qui, de plus, tranchait avec les habitudes du genre.
Ce retour au Je féminin rend l'histoire beaucoup moins prenante. Et même si les pouvoirs de télépathie et de connexion des deux protagonistes permettent d'avoir les deux points de vue, l'ensemble peine à rendre réellement leurs émotions.

La deuxième chose est une impression très personnelle d'avoir un Vlad très différent des autres tomes : certes il est  hyper arrogant et assez terrifiant mais aussi hyper protecteur et très possessif, ce qui change beaucoup du casse-cou qui semble se contrefiche du reste du monde auquel je m'étais habituée. Et surtout je l'ai trouvé beaucoup moins cynique et caustique tant il est dans son rôle de grand chef, et donc beaucoup moins drôle que d'habitude (sauf dans le très - trop ! - court passage avec Cat et Bones).
Bref, LE Vlad que j'apprécie n'était pas vraiment là et cela m'a manqué.

Enfin, la romance se déroule de façon trop facile et simpliste contrairement aux autres spin-off. Elle reprend aussi tous les clichés du genre et j'avoue que cela m'a sérieusement agacée car Jeaniene Frost nous avait habitués à beaucoup mieux. Leila succombe au charme de Vlad (hyper sexy je vous l'accorde mais quand même) en 2 temps, 3 mouvements ; et évidemment, cela va coller entre eux dès le premier baiser (je vous passe le reste. Les amatrices de romance connaissent cela par cœur !). Malgré cela, leur couple ne m'a pas paru très crédible et les étincelles produitent m'ont semblé superficielles. Quand à l'intrigue qui va les réunir, elle n'a pas réussi à me captiver.

Au final, l'ensemble reste sympathique à lire et divertissant et il m'a plus plu que les derniers de la série originelle. Mais il est clair pour moi que l'univers s'essouffle. La question est : vais-je lire le tome 2 ?

ABC2014-imaginaire
Lettre F