4e de couverture - Tome 1 - éd. Milady (Je ne mets pas les 4e de chaque tome afin de de pas spoiler)
"Georgina Kincaid est succube à Seattle. A priori un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l'apparence de son choix, une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n'est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l'âme de l'heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne! Livres à l'œil, moka blanc à volonté... et la possibilité d'approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu'elle rêve - mais s'interdit - de mettre dans son lit. Mais les fantasmes devront attendre…"

Succubus1Succubus2Succubus3Succubus4Succubus5Succubus6

Après mon engouement pour la série Vampire Academy d'une part et ma découverte de l'urban fantasy d'autre part, j'ai eu envie de découvrir ce qu'écrivait Richelle Mead dans ce genre. Il s'est trouvé que Milady commençait à ce moment-là à publier la série Succubus en poche et je n'ai donc pas résisté longtemps ; lisant les tomes au fur et à mesure de leur parution … jusqu'au n°5 qui a attendu un peu plus longtemps dans ma PAL que le 6 l'y rejoigne.

Le premier tome s'annonçait très prometteur : une mythologie autour des démons et succubes plutôt originale et intéressante ; une héroïne en mal d'amour mais ayant pas mal d'humour ; des personnages secondaires très accrocheurs que ce soit les deux amis vampires, ou l'ange Carter ; ce qu'il faut de romance. Bref, un univers attrayant et sympathique à découvrir.
Cependant, j'avais été un peu déçue par le style que je trouvais moins travaillé que dans VA, avec moins d'émotions. Quand à l'intrigue inhérente à ce début, elle restait assez superficielle, ne paraissant être là que pour poser les bases. Mais c'était suffisant pour que j'ai envie de lire la suite.

Malheureusement, le deuxième tome ne tenait pas vraiment la route, ayant beaucoup de redites du précédent ; une histoire qui tournait en rond pendant les 3/4 du livre pour finir d'une manière totalement prévisible. Mais surtout l'univers n'évoluait pas vraiment. C'était une suite divertissante mais sans plus.

J'ai pourtant persisté et j'ai bien fait car le tome 3 m'a beaucoup plus plu. Les personnages commencent à être un peu plus consistants. Et bien qu'il y ait toujours fort peu d'action, l'intrigue tient nettement plus la route que dans le précédent. J'ai particulièrement apprécié la fin qui relançait la romance d'une manière tout à fait inattendue.

J'ai donc enchaîné (ou presque) avec le tome 4. Dans ce tome, Jérôme, le patron de Georgina en a ras-le-bol de ses états d'âme et l'envoie ailleurs mais … L'intrigue nouée ici est beaucoup plus cohérente et développée que dans les tomes précédents ; de plus, l'univers s'approfondit réellement avec une certain nombre de révélations notamment sur la hiérarchie de l'Enfer. Quand à la relation entre Georgina et Seth, elle prend un nouveau tournant. Tout cela fait que malgré une mise en place un peu longue, c'est certainement l'opus que j'ai préféré dans la série et de loin.

Pourtant, j'ai mis du temps avant de lire le tome 5 ; tout simplement parce que je le réservais pour un certain nombre de challenges (voir ci-dessous). Et après le très bon tome 4, ce fut une réelle déception. Je l'ai trouvé tristounet et très répétitif.  Spoiler ! Encore une fois Georgina est déprimée, encore une fois elle se retrouve piégée dans un monde parallèle et encore une fois il faut que ses amis s'unissent pour l'en sortir ; au point d'avoir l'impression de lire un remake du tome 3. En prime, il n'y a  pratiquement pas d'humour. Toutefois,  on pressent venir des révélations intéressantes, notamment concernant Seth, et j'ai donc terminé la série.

Le tome 6 est déroutant : d'un côté en le refermant, j'ai eu envie de dire "Tout ça pour ça !" tant l'épilogue était prévisible quasiment dès le premier tome ;  mais de l'autre, la manière dont il est amené est excellent. On retrouve tous les personnages pour un grand final infernal absolument jubilatoire avec un bon suspense et qui clôt vraiment bien la série en répondant de manière logique à toutes les questions.

Au final, c'est une série en dents de scie. Certains tomes sont captivants alors que d'autres restent très en-dessous. Sur l'ensemble, je peux dire que j'ai bien aimé mais ce n'est pas une série que je relirai. Je n'ai pas réussi à m'attacher suffisamment aux personnages (hormis l'ange qui pourtant n'a rien pour lui) ; j'ai souvent trouvé l'univers sous-exploité par rapport au potentiel que donne le tome 1. De plus, alors que l'intrigue principale est une histoire d'amour, cela manque cruellement d'émotions, sans doute à force de s'enliser dans les détails des pensées de Georgina. Enfin, n'ayant pas non plus retrouvé le style qui m'avait tant plu dans Vampire Academy, j'en garde un souvenir tout en demi-teinte.

Tome 5 lu dans le cadre

ABC2014-imaginaire
Lettre M

ClgeCouleurs-logoBLEU FONCE/INDIGO

Tome 6 lu dans le cadre

LittImaginaire-2014
6/12