4e de couverture - éd. Sudarènes
"Au XIXe siècle, dans un monde où les dirigeables ont conquis le ciel et où les robes à dentelles frémissent dans tout Paris, les femmes sont pourtant considérées comme des êtres inférieurs. Rebelle, Jade, issue de la lignée des « Charismas » aux dons extraordinaires, décide alors de fuir la capitale, ravagée par une guerre fratricide entre sangs purs et hybrides.

À des milliers de kilomètres de là, Ethan parti chercher l'oubli, rencontre un homme qui va changer le cours de sa vie.

Les destins de Jade et Ethan se trouveront liés d'une étrange façon."

coeursHybrides

Ayant fait partie de la joyeuse équipe des correctrices de ce livre, il ne m'est pas facile de le chroniquer. Et pourtant, malgré le nombre de lectures que j'en ai faites, j'ai réussi à être encore surprise et même emportée par cette histoire d'amour teintée de fantastique.

Avantage : je partais dans ma lecture en sachant ce que ce livre n'est pas.
Malgré la petite phrase sur les femmes dans le résumé, il n'a rien à voir avec un essai sur la condition féminine. Mais cette phrase est importante pour comprendre une partie de l'histoire.
Les innovations techniques servent quand à elles plus au  décor, et pour dépeindre une société à la pointe de l'avant-garde technologique qu'autre chose. D'ailleurs, elles n'ont rien (ou presque) de magique ou de science-fiction.
Donc c'est une romance, une simple et jolie romance comme j'aime en lire régulièrement et cependant dans laquelle Anna Combelles a su éviter les clichés.

Mais l'ayant lu et relu en détail, je l'ai redécouvert dans son ensemble et c'est vrai qu' il m'a manqué quelques petites choses - sans doute parce que je suis une lectrice avide et de plus en plus difficile - .
Ainsi j'aurais aimé en savoir encore plus sur l'univers des Charismas et des hybrides, sur la guerre qui a fait rage - est-elle réellement terminée ? -, mais aussi sur le passé de Jade et Ethan au collège notamment.
Puis malgré (ou peut-être à cause) la finesse de l'écriture d'Anna, j'aurais aimé, dans certains moments, un peu plus de passion, oserais-je dire de mordant ; d'autant plus que d'autres scènes débordent de sensualité.

Pour le reste j'ai adoré !

La première partie est déroutante, très inattendue. L'auteur joue avec la dualité des êtres et la sensualité - oui je le redis - du désir naissant. Elle nous présente ainsi ses personnages torturés, sensibles et totalement troublés par ce qu'ils découvrent. Les mots sont justes, les non-dits porteurs de beaucoup de sens et l'émotion au rendez-vous.

La suite nous plonge dans un monde parallèle au nôtre dans lequel des métamorphes côtoient des vampires, dans lequel d'autres espèces se livrent une guerre sans merci et dans lequel nos deux héros sont ennemis. Tout l'enjeu de l'histoire va être de savoir comment ils vont réussir à se retrouver, se rapprocher et passer par-dessus leurs préjugés et leurs différences (oui, on peut aussi faire passer des idées sérieuses dans une romance).

Je n'en dirai pas plus sur l'intrigue ni les personnages pour ne pas gâcher votre lecture. Juste un dernier mot sur l'écriture d'Anna Combelles : je la qualifiais lors de ma lecture de son premier roman de "fluide et travaillée toute en finesse et en ciselage". C'est encore le cas ici, avec peut-être plus d'émotions et elle a réussi à me mettre des papillons dans le ventre.

Au final, c'est une très belle histoire d'amour et de différence que nous offre ce livre. Et même si l'univers est moins approfondi que dans La Complainte, Anna Combelles confirme son talent et demeure une auteur à suivre, quelque soit le genre auquel elle s'attache.

challenge1motDtitreSession 26 : CŒUR