4e de couverture - éd. Milady
"Fuyant son nouveau compagnon violent, Christy, l’ex-femme d’Adam, fait un retour fracassant dans les vies d’Adam et Mercy. La cohabitation n’est pas simple. Surtout lorsque Christy décide de monter la meute contre Mercy afin de récupérer Adam. Et la situation empire lorsque son petit ami retrouve sa trace : les cadavres s’empilent et Mercy va devoir mettre ses problèmes personnels de côté pour affronter une créature bien décidée à réduire son monde en miettes !"

Briggs-Mercy8

Attention spoilers !

Comme  pour le tome précédent, j'ai guetté la sortie en poche de celui-ci et à peine l'ai-je eu en main que je me plongeai dans sa lecture. Je me suis même efforcée de ne pas le lire trop vite car la série touche à sa fin et le prochain (annoncé comme le dernier) n'est pas prévu pour tout de suite. Malgré cela, il n'a pas duré bien longtemps et comme à chaque fois, je me suis éclatée.

J'ai aimé
- détester Christy, qui passe son temps à se poser en victime sans faire attention aux autres. Une vraie tête à claques ! Quelque part, je trouve qu'elle a mérité ce qui lui arrive,  et oui je n'ai visiblement ni la patience, ni la gentillesse de Mercy moi !
- les réactions de Mercy justement, qui fait tout pour calmer le jeu mais aussi pour assurer sa place au sein de la meute, ainsi que protéger sa famille et ses amis de celui qui est la cause des problèmes (oui, bon Christy n'est pas complètement responsable :P )
- la construction de l'intrigue qui élargit encore la mythologie utilisée tout en s'appuyant sur une enquête bien construite, et quelques rebondissements plus qu'intéressants ;
- l'arrivée de nouveaux personnages - Gary et Joël - assez prometteurs pour la suite
et comme toujours l'écriture de Patricia Briggs dont je me régale à chaque fois, en particulier dans sa manière d'évoquer les liens entre les êtres.

J'ai toutefois regretté
- de ne pas voir plus certains anciens comme Zee, Stefan ou Samuel, qui sont des personnages que j'adore
- que Mercy finisse encore en piteux état à l'hopital, surtout que pour une fois, elle ne devait pas être l'atout principal du final. Heureusement que c'est costaud un coyote ! :D
- et justement qu'on voit fort peu de métamorphoses dans ce tome, les loups restent en retrait et Mercy ne se transforme pas du tout - Alors l'explication la plus probable entre fans est qu'elle attendrait un petit loup-coyote Hauptmann. D'un côté j'adore l'idée et voir Adam avec un bébé me plaît bien ; mais de l'autre cela m'ennuie un peu pour plusieurs raisons : la première est très bête mais j'en ai marre  de voir que les séries s'arrêtent une fois l'héroïne casée avec un gosse alors même que c'est censé ne pas être possible (pour ne citer que deux exemples : Twilight, Chasseuse de la nuit … s'arrêtent ainsi) ; la deuxième est que je ne pense pas que Mercy n'aura plus d'ennuis même avec un enfant à charge, je crains plutôt que cela en crée donc terminer là-dessus serait dommage ; enfin, ni Adam, ni Mercy n'ont évoqué l'idée (ou alors ma mémoire flanche) et je trouve qu'à notre époque, il serait bien de montrer que les parents décident de le devenir et pas par hasard. Bref, j'extrapole mais c'est surtout parce que je n'ai pas envie que cette série se termine.

Au final, c'est un excellent tome que ce huitième opus qui reprend des ingrédients classiques de la série tout en ouvrant de multiples possibilités pour la suite. J'ai encore une fois totalement adhéré et vous donne rendez-vous au tome 9.

ABC2015-logo