Résumé
"Dans l'immense paysage gelé, les membres des Expéditions Polaires françaises font un relevé sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : les appareils sondeurs enregistrent un signal. Il y a un émetteur sous la glace..."

Barjavel-Nuit-temps

J'étais persuadée avoir lu ce livre dans mon adolescence, malgré cela il me faisait très envie et je l'avais laissé dans ma liste. Cependant quand XL me l'a offert, je me suis dit qu'il pouvait attendre un peu. Et c'est donc une nouvelle session du challenge Un mot, des titres "temps" qui me l'a fait sortir. Et au final, ne me souvenant de rien, ce fut une belle découverte (et sans doute pas une relecture car je crois que l'histoire m'aurait marquée…).

J'ai envie de vous écrire un avis tout en paradoxe car j'ai sans cesse oscillé entre deux mondes avec ce livre.

Il est à la fois terrifiant et magnifique. Terrifiant quand il montre toutes les difficultés des différentes nations pour se mettre d'accord sur presque rien ; terrifiant quand on voit le temps aux scientifiques pour travailler ensemble simplement parce qu'ils ont des idéologies différentes, terrifiant par les réactions de tous bords face à une découverte qui pourrait tout changer, et surtout trop changer le monde et donc en modifier tout le système économique.
Mais magnifique par l'entraide qui finit par régner dans l'Expédition Polaire Internationale, magnifique par le travail scientifique montré. D'ailleurs je me demande ce qui est réellement réalisable actuellement, une base sous la glace serait-elle vraiment viable ? Magnifique par le lien que tisse le Dr Simon avec Elea, par le courage de ces hommes et femmes pour aller au bout de leur mission. Ne faut-il pas être un peu fou pour accepter d'aller vivre dans un lieu inhabitable au nom de la science et de la recherche ?

Ce roman est  aussi violent et poétique. Violent dans le climat et les paysages : le froid, le vent incessant, la glace à perte de vue rendent le décor particulièrement inhospitalier et assez oppressant. Violent dans une partie de son intrigue avec des images de guerre fortes et réalistes - pas facile à supporter ces temps-ci d'ailleurs -; mais aussi dans les émotions, y compris positives, très brutes et dans les réactions (oui encore) qu'elles suscitent. Et violent au cœur même de l'intrigue.
Et dans le même temps, ces mêmes émotions sont montrées d'une manière si belle, l'autre planète est décrite avec tant de couleurs et de beauté ; l'ensemble possède un tel style qu'on ne peut s'empêcher d'être emporté par certains passages proches de la poésie. Et cela fait longtemps que je n'avais lu d'aussi belles pages que les pensées/lettres du Dr Simon. Ainsi les premières phrases m'ont bouleversée.

D'un autre côté l'histoire a un côté très daté avec des résonances terriblement actuelles. En effet, écrit en 1966, on y sent en permanence le contexte de la Guerre Froide. Les différentes oppositions idéologiques et politiques et la question de la bombe nucléaire et ses conséquences sont prégnantes ; de même que les oppositions étrangement prémonitoires qu'elles rencontrent dans la jeune génération.
Mais l'auteur semble aussi dénoncer l'importance des médias - qui n'a fait que grandir depuis -, la manipulation des foules ainsi que les risques pour la planète, en montrant que les gouvernants ont des choix à faire. Le passé a ainsi d'étranges répercussions sur le futur.
Toutefois, je n'ai pas réussi à trancher pour savoir si ces messages sont extrêmement pessimistes sur l'espèce humaine, incapable de ne pas se battre, de ne pas détruire son environnement ou ce qu'elle y découvre, ou si au contraire, il faut garder en tête les passages d'union et la toute fin plutôt porteurs d'espoir.

Je ne vous ai rien dit de l'histoire car je pense qu'il faut vraiment la découvrir par soi-même ; donc je me contenterai de préciser que même si vous n'êtes pas passionné par la paléontologie ou les expéditions polaires, vous pouvez vous lancer sans problème (je ne le suis pas non plus).

Au final, c'est un roman qui m'a fortement marquée. Je l'ai vécu de l'intérieur et vu tous les échos qu'il avait à l'époque, je comprends l'engouement dont il a fait l'objet. Cependant les nombreux paradoxes que j'ai relevés font que je suis incapable de dire que j'ai aimé ce livre. Simplement, il est fort, plein de messages et vaut vraiment le détour. Je pense même que je le relirai pour en saisir toute la portée.

1mot-des-titres-logo2