4e de couverture - éd. Le Pré aux clercs
"Six clans, six magies, six pouvoirs. Un destin."
Six Clans dirigent la Cité. Chacun possède une Magie qui commande aux éléments ou aux êtres vivants. De leur union dépend l’équilibre. C’est pourquoi durant la Fête des Échanges, les adolescents sont soumis à des épreuves, en vue d’être initiés. Parce qu’elle a échoué, la jeune Érine est bannie, loin de sa famille et de son Clan. Condamnée à survivre dans la zone d’exil, elle va bientôt découvrir le sombre secret de la Cité. Et le terrible complot qui menace de la détruire."

filleSortilège

Voilà un livre qui trainait dans ma PAL depuis plusieurs années, tout simplement parce qu'après Le Livre de Saskia qui m'avait beaucoup plu, je n'avais pas envie de repartir en arrière avec un roman écrit avant. Et il semble que j'avais raison, en tout cas en ce qui me concerne, car mon ressenti pendant et après la lecture est très mitigé. Voici donc quelques explications sur mes réticences.

Un tome unique en fantasy est une chose rare et sans doute que par contrecoup, j'en attendais beaucoup. C'est une première explication à ma légère déception, qui vaut ce qu'elle vaut mais qui est certainement à l'origine d'une ou deux autres.

J'ai tiqué d'emblée sur la narration au présent (et à la première personne du singulier). Si ce temps est fréquent dans les romans pour ados se déroulant à notre époque, c'est je crois la première fois que je le trouve en fantasy et il m'a dérangée d'un bout à l'autre de ma lecture. Peut-être n'est-ce qu'une question d'habitude mais cela m' a tenu totalement à l'extérieur du livre.
A cela s'ajoute une écriture qui m'a donné la sensation d'être totalement hachée, comme si les phrases n'étaient pas complètes. Je dis bien la sensation car je me suis à plusieurs reprises arrêtée en me disant "Mais enfin il y a tout ce qu'il faut dans cette phrase, pourquoi ne sonne-t-elle pas ?" Car voilà moi qui aime tant la musique des mots, l'élan rythmique ou au contraire très lyrique d'un style, voire même un peu de poésie, dans ce roman je n'ai pas du tout été emportée. Et dans ces cas-là difficile pour moi d'accrocher à une histoire, ou alors il faut qu'elle soit vraiment très bonne.

Et bonne l'intrigue l'est. Une cité dirigée par six Clans dans lesquels chaque individu se retrouve plus ou moins catalogué, sinon il en est totalement exclu ; une héroïne qui fait justement partie de cette dernière catégorie et qui doit se débrouiller pour survivre et le grain de sable qui vient se glisser dans tout cela, l'ensemble forme une idée de départ plus qu'intéressante et que j'ai apprécié. Mais …
Car il y a un mais qui peut se résumer en un mot : survol. Tout va trop vite que ce soit l'action, les explications autour de l'univers, les descriptions des lieux traversés ou les sentiments des personnages. On passe  de l'un à l'autre sans jamais s'attarder, ni rien approfondir, ce qui fait que j'ai du mal non seulement à entrer dans l'histoire mais aussi à m'imaginer vraiment la Cité ou à suivre le cheminement intérieur de l'héroïne.
Je n'ai d'ailleurs rien à dire sur les personnages tant ils me sont restés indifférents.

De plus, au fur et à mesure de l'avancée de ma lecture est venue s'ajoutée l'impression d'un fort décalage entre certaines réflexions porteuses de messages forts (comme la mort des vieux) ou la violence et la glauquitude (oui je sais ça n'est pas français mais vous avez compris !) de certaines scènes et le ton employé qui laisse à penser que la cible est finalement très jeune, ce qui explique d'autant plus mon malaise face à ce roman.

Au final, il me reste de ce livre un énorme sentiment de frustration face à un potentiel énorme qui aurait pu s'avérer passionnant mais qui est clairement sous-exploité que ce soit dans la réalisation ou l'approfondissement de tous les éléments. Mais cela ne m'empêchera pas de lire de continuer ma découverte de l'auteure.

ABCImagin-2016-logo
Lettre P

challenge-licorne3-logo
Fantasy 1/3