4e de couverture - éd. Milady (Romance)
"La clé de son avenir se trouve dans le passé…

En 1715, le comte de Nithsdale rejoint la rébellion jacobite écossaise. Accusé de trahison, il est emprisonné à la Tour de Londres où il attend son exécution.
Deux siècles plus tard, Jane Granger se fiance avec Will, un descendant des Nithsdale. Lorsque Will tombe dans le coma, Jane fait le serment de le sauver. Par un caprice du destin, elle se retrouve plongée au cœur du XVIIIe siècle et est convaincue que Will se réveillera si elle parvient à libérer le comte de Nithsdale. Mais elle rencontre alors un séduisant lord qui pourrait bouleverser sa vie dans le passé comme dans le futur…"

McIntosh-Rose&Tour

Voilà un livre que je me suis procurée uniquement sur le nom de son auteure, car j'avais bien aimé les livres précédents que j'ai lu d'elle. La seule chose que j'en savais est qu'on s'éloignait de la fantasy pour aller vers plus de romance. Malgré cela, je n'ai pas accroché. Certes c'est une lecture sympathique mais qui m'a laissée en grande partie indifférente. Voici pourquoi :

Attention ! spoilers importants
(désolée mais une partie de l'histoire joue sur mon ressenti)

Pour commencer je m'attendais à lire une romance, j'ai même envie de dire une vraie romance. Hors si plusieurs histoires se croisent aucune ne suit réellement le déroulement habituelle de celle-ci ou alors de si loin que cela n'est pas crédible (à peine croiser qu'ils veulent vivre leur vie ensemble ! à ce niveau-là ce n'est même plus un coup de foudre mais un coup de folie). A côté de cela, il était plus qu'évident que le couple du début ne survivrai pas au roman. Donc côté histoire d'amour, j'étais frustrée.
Cela aurait pu s'arranger si les émotions mises en jeu étaient porteuses mais à aucun moment, je n'ai vibré, tremblé ou ressenti quoi que ce soit. J'ai juste eu l'impression de rester totalement extérieure à ce roman, ce que je m'explique par deux points importants du livre.
- Le premier est la construction elle-même avec ses sauts dans le temps (même si le côté historique est plutôt bien rendu) et donc le passage incessant d'une intrigue à l'autre mais aussi d'un
personnage à un autre  dans une même sphère temporelle sans que l'on sache toujours où l'on va. Cela manque de direction et les croisements faits n'apportent rien aux différentes intrigues.
- Le deuxième est le côté fantastique, amené de prime abord d'une manière abrupte et qui reprend un élément caractéristique de l'auteure - la cohabitation de deux personnages dans un même corps - , je l'ai trouvé exploité d'une façon un peu superficielle : un coup c'est l'une, un coup c'est l'autre sans qu'on comprenne comment le dialogue et la cohabitation se passent réellement. Puis chacune regardant l'autre vivre (ou l'évitant au contraire), tous les sentiments sont analysés plus que vécus.

Il faut ajouter à cela que j'avais choisi ce livre (comme dit au-dessus) à cause de l'auteure et de son écriture qui m'avait captivée dans les deux trilogies que j'ai lues d'elle. Malheureusement, je n'ai pas du tout retrouvé son style addictif et coloré dans cet opus.

Au final, sans être une réelle déception puisque je n'attendais rien de ce roman, je l'ai quand même trouvé très plat alors que le potentiel est fort et aurait pu donner une vraie romance qui met des papillons dans le ventre. Ce ne fut pas le cas pour moi et je le regrette mais cela ne m'empêchera pas de continuer à lire Fiona McIntosh … en fantasy.

Lu dans le cadre des challenges :

ABC-logo
Lettre M

1mot-des-titres-logo2
Session ROSE