4e de couverture - éd. Milady -
"Lorsque Frederick Wentworth, promis à une brillante carrière dans la Marine, et Anne Elliot se rencontrent, ils tombent amoureux et se fiancent. Mais la marraine de la jeune femme la persuade de mettre fin à cette union. Des années plus tard, après être devenu capitaine et avoir fait fortune, Wentworth la retrouve. Il s’aperçoit très vite que ses sentiments pour Anne n’ont pas changé. Elle est toujours belle et pleine d’esprit.
La vie leur accordera-t-elle une seconde chance ?

WentworthDiary

J'ai déjà dit - en particulier dans mon billet sur Persuasion - que le Capitaine Wentworth est mon personnage préféré chez Jane Austen. Et comme cette série des Journaux d'Amanda Grange me plaît de plus en plus, j'avais très envie de lire ce roman. Aussi à peine l'avais-je reçu lors de mon dernier swap que je me suis jetée dessus.
Lire le point de vue d'un personnage qu'on affectionne reste à double tranchant et si la curiosité était très forte, je craignais aussi d'être extrêmement déçue. Mais finalement, j'ai adoré de bout en bout.

Ce journal se découpe en deux parties : la première raconte des événements juste évoqués dans Persuasion mais qui se sont déroulés 8 ans auparavant. On y découvre un Wentworth (pas encore capitaine) plus jeune bien évidemment mais surtout très enjoué, fougueux même et qui ne pense qu'à profiter au mieux de ses semaines de permission. Il n'a absolument pas envie de se ranger, encore moins de se marier et va tomber amoureux quasiment sans s'en rendre compte. Et là aussi, c'est l'enthousiasme de la jeunesse qui va prendre le dessus. J'ai envie de dire qu'il est tout feu, tout flamme. Sa déception et sa colère sont donc à la hauteur de son espérance. Tous ces sentiments et émotions, qui restent relativement en retrait dans le roman original, forment le cœur de cette partie et et lui donnent tout son charme aussi. Le caractère passionné et d'homme d'action de Wentworth y est mis en avant, ainsi que l'éclosion de "ce si joli trouble" qui déstabilise le héros.

La deuxième partie reprend quasiment pas à pas le roman original à cette différence près que l'on se rend beaucoup plus rapidement compte que le capitaine est toujours amoureux d'Anne, car cela transparaît à chaque phrase où apparaît son nom. Il aura beau tout mettre en œuvre pour l'éviter, leur attirance réciproque est ici tellement évidente que je trépignais d'impatience  à l'idée qu'il se déclare - oui, je sais, je connais l'histoire par cœur. Et comme cela n'a rien empêché, c'est vous dire si j'étais accrochée à mon livre :D -. J'ai relu trois fois de suite l'épisode de l'écriture de LA lettre pour m'en remettre, bien qu'il n'apporte rien de nouveau. Et j'ai savouré toute la suite, dans laquelle Amanda Grange imagine fort joliment la mise en œuvre de projets ébauchés par les amoureux dès la première partie, ce qui permet en plus de terminer d'une façon un peu moins abrupte et m' a fait penser à la scène finale  ajoutée dans l'adaptation de la BBC.

Vous aurez donc compris que malgré mes craintes, j'ai été complètement captivée par cette réécriture et suis retombée pour la énième fois sous le charme du Capitaine Wentworth ; ce qui pour moi confirme la qualité de cette série que je pense continuer à découvrir.