La Ballade de Pern est un vaste cycle de science-fantasy (entendez mélange de science-fiction et de fantasy) d'au moins 16 romans, et qui peut se découper en plusieurs grandes parties mais dont l'ordre n'est pas indiqué à l'origine. Cela fait des années que j'en entends parler et je n'avais pas encore franchi le pas me demandant sans cesse par quel bout prendre cette histoire. Heureusement pour moi, les amateurs d' Anne McCaffrey partagent volontiers et c'est grâce à certains d'entre eux - merci les livraddictiens - que j'ai pu lire cet article très précieux pour m'aider. J'ai donc décidé de suivre pour ma lecture l'ordre de parution, et c'est à cet ordre que les numéros qui suivent font référence.

* * * * *

     Pern-Fils1     Pern-Intégrale3

Tome 1 : Le Vol du Dragon

Un an après qu'on m'ait offert quelques tomes de l'Intégrale (qui comme vous l'avez vu sur le petit guide de lecture est en désordre), j'ai profité du Challenge Un mot, des titres pour me lancer enfin dans l'aventure de Pern. Et ce premier tome est tout simplement un coup de cœur.

L' histoire : "Tout est calme en tous lieux sur la planète Pern.
Les terrifiantes incursions des Fils argentés ont cessé depuis des temps immémoriaux. Les habitants ne savent plus pourquoi ils vivent dans des grottes et versent la dîme aux chevaliers-dragons. On ne croit plus les mythes relatifs à leurs folles chevauchées sur les grands dragons télépathes et à leur lutte d'éclat contre les redoutables Fils, qui anéantissaient toute vie organique. Les dragons deviennent rares dans le ciel de Pern.
Mais le chevalier F'lar, maître du dragon Mnementh, se remet à étudier les vieilles légendes. L'Étoile Rouge se rapproche. Bientôt les Fils se remettront à tomber. Sur Pern il faut organiser la défense, et pour commencer rendre à la race des dragons son antique fécondité. Une nouvelle Reine va naître. Il faut une fille énergique pour la chevaucher. Où trouver celle en qui survit le don ancestral ?"

Je vais commencer par mentionner le seul défaut que j'ai trouvé à ce livre qui m'a un peu perturbé au début mais sans vraiment gêné ma lecture ; c'est l'absence de chapitres. En fait, il y a quatre parties à l'intérieur desquels les changements de lieu ou de temps se font par le biais d'extraits des ballades. Une fois cela posé, ce n'est que du bonheur à lire et j'ai tout aimé !

A commencer par l'univers. On y entre grâce à un court prologue avant de plonger tout de suite au cœur de cette planète sur laquelle vivent des humains ; leur Histoire se transmet par le biais d'antiques ballades dont beaucoup ont oublié le sens réel. Et pourtant le danger rôde. L' Étoile Rouge arrive et avec elle, les Fils argentés qui détruisent tout sur leur passage. Et seuls les dragons peuvent défendre Pern, mais ils ne sont plus assez nombreux, ni assez respectés…

Les personnages et en particulier les deux héros principaux sont tous intéressants, à la fois bien plantés de caractère et de physique, tout en recelant une part secrète. Et même si ils paraissent un peu entiers de prime abord, ils se montrent rapidement plus complexes. Ainsi F'lar, chevalier-dragon, est arrogant, sûr de lui et de son interprétation de la Tradition et donc un chef à la limite du tyran. Et pourtant il est capable d'empathie et d'inquiétude pour les autres. La jeune Lessa a un côté tigresse hérissée presque tout du long, mais elle évolue, s'ouvre peu à peu et acquiert une dimension importante lorsqu'elle assume totalement son rôle de Dame du Weyr. La plupart des personnages secondaires, que ce soit les Seigneurs des Forts, les autres chevaliers-dragons ou les femmes du Weyr sont à l'avenant et forment une communauté qu'on a plaisir à suivre.

L'écriture (en tout cas la traduction que j'en ai lue) est addictive au plus haut point. Il ne m'a fallu que quelques pages pour être totalement immergée dans l'intrigue et j'ai eu le plus grand mal à m'en sortir, n'ayant qu'une envie rester dans l'univers ; découvrir d'autres ballades et connaître la suite de l'histoire. Anne McCaffrey a un vrai style de conteuse avec ce petit plus à la fois poétique et acéré que j'adore.

Et puis il y a les dragons ! Je ne suis pas une grande admiratrice de ces bêtes-là au départ, j'ai peu lu de romans les mettant en scène et pour moi ils sont surtout des méchants rencontrés dans les quêtes des chevaliers arthuriens. Mais ceux-là sont absolument fascinants : magnifiques, bronze, bruns, bleus ou verts et même dorés, télépathes, extrêmement attachants. Ils font rêver d'autant plus que leur rôle dans l'intrigue est central et leur relations avec les humains si belles. J'ai adoré le couple Ramoth et Mnementh (je devrais dire le quatuor avec leurs maîtres mais chuuuuuuut) ; et les vols ; et l'Interstice

Au final, c'est un coup de cœur absolu et je crois que je pourrais continuer longtemps à répéter ce que j'ai déjà écrit tant je suis encore sous le charme de ce roman.

Coup-de-coeur

1mot-des-titres-logo2

Session DU

* * * * *
Tome 2 : La Quête du dragon

Pern-Fils2Après le coup de cœur du tome 1, je me suis dit que je n'allais pas attendre trop longtemps pour lire la suite, d'autant plus que chaque livre est assez court. J'ai donc lu cette suite il y a quelques mois maintenant et je l'ai presque autant aimé que le premier.

Attention, révélations sur le tome précédent !

L'intrigue démarre directement là où on l'avait laissé et j'avoue que je m'attendais à un peu plus de délai et surtout, contre toute logique, je m'étais mis en tête que les Anciens allaient disparaître une fois leur mission terminée. J'ai donc été très surprise de les retrouver et de voir qu'ils occupent une partie du tome car cela n'est pas sans poser quelques problèmes d'adaptation, d'intégration et bien entendu de jeu de pouvoir. Il faut toute la détermination et la diplomatie de F'lar pour réussir à gérer la situation.
A cela va s'ajouter la rébellion de certains, la découverte des lézards de feu (entre autres) et l'obsession de trouver une manière de combattre et faire disparaître les Fils, jusqu'à tenter l'impossible. Ce tome est plein d'action et de rebondissements et pourtant…
Ce qui m'a le plus marqué est le côté politique de l'intrigue car F'lar et Lessa doivent continuer à prouver qu'ils ont raison, qu'ils sont sur la bonne voie et peuvent sauver Pern. Pour cela ils peuvent compter sur la loyauté et le courage de F'nor, ainsi que l'aide de Brekke et bien entendu sur leurs dragons, toujours aussi fascinants.

Au final, je me suis régalée tout autant qu'avec le premier tome. Et même si il n'a pas le charme de la découverte qui avait beaucoup joué sur mon coup de cœur, ce deuxième opus est excellent et promet de super moments de lecture pour la suite.

Lu en avril 2018

chronique-express

* * * * *

La Trilogie des Harpistes

Pern-intégrale4Ce tome contient les tomes 3 Le chant du dragon ; 4 La Chanteuse-dragon de Pern et 5 Les Tambours de Pern.
Début de l'histoire :
"Menolly est une jeune fille passionnée de musique. Petiron, le harpiste du Fort, la laisse chanter en secret les grands poèmes où se transmet la tradition de la planète, que seuls les hommes sont censés interpréter. Mais les parents de Menolly, à la mort du vieux maître, croient le moment venu de la remettre dans le droit chemin. Alors elle fuit dans le désert, malgré la menace des Fils qui plane..."

J'ai continué à avancer dans la série avec cette trilogie et une fois n'est pas coutume, j'ai enchaînée les trois livres. En effet, Le chant du dragon (t.4) est assez court et sert d'introduction au personnage principal Menolly depuis son enfance jusqu'à son arrivée à l'atelier de maitre Robinton. Je l'ai trouvé un peu en-dessous des précédents en raison de son côté jeunesse et roman d'apprentissage mais l'intrigue est prenante … et ne finit pas alors pourquoi s'arrêter ?
J'ai trouvé le deuxième livre - La Chanteuse-dragon de Pern - plus intéressant puisqu'on y découvre un nouvel aspect : l'atelier de la harpe. Bien entendu , il y est question de musique  mais aussi de transmission (dans tous les sens du terme), de l'importance du patrimoine, de sa conservation et de sa compréhension, utile ici pour combattre les Fils. L'intrigue mêle ainsi habilement la formation de Menolly et des autres apprentis et les événements qui se déroulent hors de l'atelier.
J'ai eu un peu de mal avec l'héroïne qui est très consciente de ses qualités et capacités mais dans le même temps cherche constamment l'approbation des autres. Heureusement elle évolue bien et va prendre une place importante pour Pern.
Les Tambours de Pern repartent un peu en arrière en suivant Piemur un camarade de Menolly, plutôt débrouillard, qui vient d'intégrer la tour des Tambours. Ensemble, ils vont partir en mission vers le Sud, faisant découvrir aux lecteurs d'autres paysages et d'autres rouages importants de Pern. Ce troisième tome comprend donc davantage d'action et je me suis régalée à le lire.

Lu en juillet 2018

* * * * *

Je n'ai malheureusement que peu de souvenirs précis des tomes suivants lus en décembre 2018 pour Le dragon blanc (t.6) et aout 2019 pour La dame aux dragons et l' Histoire de Nerilka (t.7 et 8) si ce n'est qu'on y découvre petit à petit le continent Méridional et que des rivalités entre Weyrs se font jour. Il faudra probablement que je revois cela de près lorsque je reviendrai dans cet axe-là.

* * * * *

Tome 9 : L' Aube des dragons

Pern-94e de couverture éd. Pocket (Intégrale 1)
"Des milliers de colons humains ont trouvé refuge sur Pern, une planète très riche semblable à la Terre. Ils souhaitent y créer une société égalitaire et pastorale, et décident de laisser derrière eux toute forme de technologie.
Les hommes découvrent peu à peu qu'ils ne sont pas seuls : sur Pern vivent de grands lézards qui ressemblent aux dragons des légendes (et des dauphins très intelligents avec lesquels ils vivront en harmonie)
Mais après des années de vie paisible, les Pernais devront affronter une incroyable menace venue de l'espace : les Fils. Ces filaments tombent du ciel et détruisent tout sur leur passage. Et ce, tous les 250 ans, tel un cycle infernal.
Les hommes apprennent alors à chevaucher les dragons pour détruire les Fils."

J'ai enchaîné de manière assez proche les premiers tomes, puis j'ai laissé de côté La Ballade de Pern pendant plus d'un an pour deux raisons ; d'abord, j'avais un peu moins accroché avec les tomes précédents La dame aux dragons et Nerilka et surtout je savais qu'on changeait d'axe de narration avec celui-ci et je ne me sentais pas prête à le lire. Mais pour commencer cette année, j'avais envie d'un univers connu en même temps qu'une narration originale alors il s'est imposé le plus naturellement du monde. Et j'ai encore passé un excellent moment.

Avec ce tome, Anne McCaffrey revient aux sources de Pern : l'arrivée des humains, leur installation, leurs rêves ; une colonisation de cette nouvelle planète qui devrait être parfaite mais ne se déroule pas  tout à fait comme prévue. Entre la découverte des dragonnets, les mauvaises idées de certains colons, et la chute des Fils, les problèmes s'accumulent et il n'est pas toujours facile de faire face. Heureusement, les hommes comme la planète ne manquent pas de ressources. L'intrigue prend son temps au début et permet de côtoyer dans leur nouveau quotidien une pléiade de personnages tous aussi intéressants les uns que les autres. Mais elle devient aussi rapidement très prenante et s'accélère petit à petit pour aller vers un final explosif.
J'ai eu un peu de mal à m'y retrouver car si les noms m'étaient familiers puisqu'ils sont restés les mêmes au fil des siècles, les protagonistes sont eux bien différents et peut-être un peu moins complexes et fouillés que ceux des premiers tomes. Il y a en effet un côté plus manichéen dans l'ensemble qui a fait que je ne suis pas allée jusqu'au coup de cœur.

Mais ce que j'ai le plus apprécié ici est d'une part le mélange complet entre science-fiction proche du planet opera - beaucoup plus important ici qu'auparavant - et fantasy avec entre autres ces animaux de légende ; de l'autre les questionnements sous-jacents qui sont très nombreux. Parmi ceux-ci on peut citer :
- Que faut-il prendre avec soi pour réussir une colonisation ? des technologies à (ne pas) garder au bétail et aux plantes à acclimater (ne serait-ce pas mieux de prendre ce qu'il y a sur place ?) jusqu'aux outils utiles, l'éventail est large et bien évoqué.
- Les manipulations génétiques  sont aussi du voyage ; on sent que la technique est très avancée mais les questions éthiques demeurent et divisent autant que dans notre monde actuel.
- Outre la préparation à débarquer sur un nouveau monde, se pose aussi qui va débarquer, quelle vie veulent-ils et pourquoi etc ; en bref, peut-on vraiment repartir de zéro et reconstruire entièrement un nouveau mode de vie non pas en faisant table rase du passé mais en en tirant les bonnes leçons ?
À tout cela, l'autrice ne donne pas forcément de réponses, mais laisse son histoire se dérouler et chacun y prendre ce qu'il veut ; avec comme toujours sa fabuleuse manière de conter qui immerge totalement le lecteur dans son univers.

Finalement, malgré son retour des centaines d'années en arrière, cette histoire de l'arrivée des humains sur Pern et de leur rencontre avec les dragons est passionnante, d'autant plus qu'elle fait complètement écho à ce qui se passe dans les tomes précédents (qui se déroule eux beaucoup plus tard). Je n'ai donc qu'une hâte, bientôt retourner sur Pern avec la suite.

NB : C'est là qu'on comprend toute l'importance de l'ordre de lecture et que celui de parution parait totalement évident.

Lu en janvier 2020 dans le cadre des challenges

ABC-2021-logo

A/D - lettre M

Objectif-mois-logo