4e de couverture - éd. 10/18 (Grands Détectives)
"Paris 1777, un mystérieux prisonnier meurt en tentant de s'évader de la prison de Fort l'Evêque. Dans le même temps, la Reine Marie-Antoinette, prodigue et frivole, demande à Nicolas Le Floch de contrer les menées d'une intrigante.
De Paris à Versailles, le policier des Lumières poursuit une traversée du siècle et va de surprise en surprise.
Qui est cette victime dont on ignore l'identité? Quel secret se disputent Anglais et Français alors que les colonies d'Amérique se soulèvent? A quelles fins dérobe-t-on un objet précieux à Frédéric II ?
Nicolas Le Floch tentera de démêler les arcanes de ces affaires extraordinaires."

LeFloch7

Je poursuis ma lecture dans l'ordre des aventures de Nicolas le Floch, policier aux affaires extraordinaires, maintenant aussi bien placé auprès de Louis XVI qu'il l'était avec son prédécesseur. Alors que j'avais un peu moins apprécié le tome 6 que les précédents, j'ai trouvé cet opus bien meilleure.

Pourtant à la lecture du résumé, ce n'était pas gagné car encore une fois l'histoire mélange enquête pour meurtre et affaires d'Etat, sur un fond d'espionnage et de guerre contre les Anglais. Mais, là où le tome 6 était un peu tordu, ici la construction est plus resserrée et  Nicolas n'avance lentement qu'en raison des bâtons dans les roues que lui met Sartine avec qui le torchon brûle pour de bon. Le contexte historique et politique joue un rôle important, plus que dans les premiers tomes, et cela brouille les pistes mais Nicolas et Bourdeau restent centrés sur leur affaire et cela donne une intrigue bine ficelée sans que les à-côtés n'empiètent réellement.

A cela s'ajoute un côté personnel important - sa relation avec Aimée d'Arranet prend un nouveau tour tandis que la mère de son fils refait surface, accentuant son rôle de père.

Et bien entendu, on y retrouve tout ce que j'aime dans cette série - le ton et le style très XVIIIe, la précision historique ainsi que les détails du quotidien - ici sur l'horlogerie mais aussi la nourriture, la musique …  - et comme à chaque fois,  j'ai hâte de lire la suite.

Challenge-10-18

chronique-express