Résumé (perso) de l'intrigue
"Alors qu'elle vient de déménager, Charlotte est sollicitée par sa mère, Caroline Ellison, pour se mettre à la recherche d'un médaillon qui aurait été volé chez elle. Rien de très inquiétant au premier abord, jusqu'au moment où une des voisines de Caroline meurt dans des circonstances qui demandent l'intervention de la police et donc de Thomas dans le quartier. Mensonges, faux-semblants et ragots sont le lot de cette enquête particulière"

Perry-Pitt5

Nouvel opus de la série Charlotte et Thomas Pitt, avec toujours cette manière particulière d'analyser une société et ses travers à travers une enquête policière qui parait davantage un prétexte qu'une véritable intrigue. J'avais trouvé que le tome précédent renouvelait de manière agréable la série. Celui-ci  est encore un peu différent par plusieurs points, et je l'ai tout autant apprécié.

Pour une fois, l'histoire démarre d'une façon moins classique non par un meurtre mais par la simple disparition d'un médaillon… qui contenant un secret embarrassant doit être retrouvé rapidement et discrètement. Pas de quoi alerter l'inspecteur Thomas Pitt mais comme c'est à la mère de Charlotte qu'il a été volé, cette dernière fait appel aux compétences de sa fille. Elle va donc l'introduire dans son cercle de voisines et amies. J'ai trouvé sympathique de retrouver la famille de Charlotte qu'on a peu vue depuis le premier tome, mais aussi de voir comment les parents ont géré la mort de leur fille ainée et les mariages des deux autres.
Autre originalité de ce tome, la place importante accordée aux dialogues. Certains chapitres sont en effet très proches de la pièce de théâtre, tant les descriptions auxquelles Anne Perry nous avait habitués sont réduites à leur strict minimum (mais toujours avec précision). Et l'intrigue se noue ainsi entre les conversations mondaines, les a-parte et les interrogatoires plus formels mais aussi les non-dits et ces silences et regards qui en disent longs. Il faudra tout le savoir-faire de Charlotte et Thomas pour découvrir la vérité sur la victime et donc sur son meurtrier.
Mais, c'est aussi le point faible de l'enquête policière car celle-ci tourne un peu court et ne se résoud finalement que parce que certains protagonistes vont se décider à parler et dévoiler certains secrets bien gardés jusqu'ici.

Au final, reste un roman plus qu'intéressant sur la société victorienne et toute son hypocrisie mais dans lequel l'enquête parait être au second plan. Mais en ayant maintenant l'habitude dans cette série, j'ai encore passé un très bon moment et lirai la suite bien entendu.

abc2018
3/13 - lettre R

Challenge-10-18

chronique-express