A peine 6 mois après le dernier opus de Star Wars est sorti un nouveau film dans l'univers, qui raconte la jeunesse du plus célèbre vaurien de la galaxie : Han Solo.

solo_a_star_wars_story

Suite à mes avis mitigés sur le dernier film (lien au-dessus) et surtout sur le premier dérivé version Disney, Rogue One, je ne m'étais pas du tout intéressée à la promotion de celui-ci. Je n'en savais donc que ce que je vous ai mis en introduction et ce sont plus des circonstances personnelles qui ont fait que je l'ai vu la semaine de la sortie qu'une réelle curiosité.
En fait, je n'en attendais rien du tout, me doutant que cela allait être une mise en images d'événements déjà plus ou moins connus pour qui suit la saga, et sachant aussi à l'avance qu'il n'y aurait pas de grandes batailles spatiales, de sabres laser ou de combats forts entre le Bien et le Mal car après tout, ce n'est pas le sujet.

Partant de là j'avoue sans aucune honte avoir passé un excellent moment et m'être bien amusée, beaucoup plus qu'avec les deux précédents.

J'ai aimé
- les nouvelles planètes et villes avec encore une fois des décors à couper le souffle, je ne me lasse pas de ce genre de découvertes ;
- certaines scènes très spectaculaires comme le casse sur le train suspendu , le vol près du trou noir et bien entendu le fameux "raid de Kessel en 12 pairsecs" ;
- voir la rencontre de Han et Chewbacca ou la mythique partie de Sabacc contre Lando dans laquelle Solo gagne le Faucon Millenium, même si en effet, l'histoire n'a rien d'originale puisqu'elle est connue d'avance ;
- les différentes aventures qui vont de duperies en trahisons et finissent par mettre Solo du côté de la rébellion ;
- le fait que malgré tout les défauts, les personnages restent fidèles à ceux créés par George Lucas et que le film soit moins tortueux que Rogue One.

J'ai (un peu) regretté :
- Harrison Ford (disons-le tout de suite, c'était LA raison qui faisait que je ne m'intéressais pas à ce film) mais, bien qu'il n'en ait pas le charme gouailleur et qu'il fasse un peu trop propre sur lui, Alden Ehrenreich s'en sort honorablement et fait même l'effort d'avoir un sourire en coin ;
- l'histoire d'amour (vraiment ?) avec Qi'ra qui, si elle est crédible au début, prend des allures bien trop gentillettes et inutiles par la suite ; c'est peut-être la seule chose qui ne m'a pas paru coller avec le personnage (à moins qu'elle ne soit pas correctement rendue à l'écran ?) ;
- que le film n'aille pas jusqu'au bout, j'aurais vraiment apprécié de revoir "la grosse limace" alias Jabba the Hutt :D ;
- enfin, que l'ensemble manque de fantaisie et même d'approfondissement sur certaines scènes qui vont trop vite - je ne l'ai pas trouvé trop long, contrairement à certains avis - ce qui fait qu'il reste un bon divertissement mais pas impérissable non plus.

Mais je ne peux terminer sans tirer un coup de chapeau à John Powell qui a écrit - à partir des thèmes de John Williams - une musique vraiment digne de Star Wars et à la hauteur de son compositeur original. Pour le coup, je suis sortie enthousiasmée et prête à applaudir la performance tant elle m'a transportée de nouveau dans cet univers. Et puis il était quand même temps que ce personnage-clé est son thème à lui (écrit par John Williams pour le coup).

Au final, la non-puriste et non-fan que je suis s'est régalée et même si je conviens que cette histoire est très loin d'être indispensable dans l'univers Star Wars et qu'il serait intéressant d'avoir des opus plus inédits et novateurs, je n'ai absolument pas boudé mon plaisir face à ce bon film d'aventures qui tient la route et m'a bien divertie.

ssw-8