4e de couverture - éd. 10/18 (Grands Détectives)
"A la cour de Versailles, la reine s'ennuie.
D'escapades nocturnes en bals costumés, Marie-Antoinette s'étourdit de plaisirs... mais la fête tourne court lorsqu'un de ses précieux bijoux, volé pendant le Bal de l'Opéra, devient l'enjeu d'une affaire aux multiples ramifications. Alors que la guerre navale s'étend contre l'Angleterre, Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet et familier des arcanes du pouvoir, plonge dans un jeu de dupes au parfum de trahison.
Entre les frasques du duc de Chartres, les manigances du comte de Provence, le double jeu de l'inspecteur Renard et un assassin qui le défie avec orgueil, Le Floch n'aura pas la tâche facile. Car à la cour, ce royaume du mystère et de l'indiscrétion, toutes les batailles ne se jouent pas à fleurets mouchetés !"

LeFloch8

Une fois n'est pas coutume, j'ai envie aujourd'hui de commencer par une courte citation - qui ne vous dira rien de l'histoire c'est promis - mais situe parfaitement ce qu'est devenu Nicolas et son rôle au côté de la monarchie
"Il reprit sa voiture sans illusions, si toutefois tant d'années au service du trône autorisaient qu'il en conservât quelques-unes. Comme toujours l'enquêteur aux affaires extraordinaires serait seul, s'éclairant dans les ténèbres d'une lanterne sourde, méprisant les tentations d'abandon, résistant aux ordres impérieux ou insidieux sans tenter d'en décrypter les arrière-pensées contradictoires. Et pour finir le dénouement interviendrait dans le secret le plus absolu sans qu'en surface il en résultât nul remous. Et lui, comme toujours, se tairait." p.213

Ces quelques phrases résume à elle-seule cette enquête (et la précédente aussi d'ailleurs) dans laquelle de nombreuses intrigues se croisent toutes risquant plus ou moins de mettre en péril le souverain et son entourage. Ici c'est Marie-Antoinette, joueuse et un peu naïve - elle est encore très jeune - qui en fait les frais. Pour tout dire, c'est un des personnages historiques que j'aime le moins, voire qui ne m'intéresse pas vraiment, et j'ai trouvé que Nicolas comme Sartine ou Louis XVI sont beaucoup trop indulgents avec elle. Dans cette histoire, son ennui et ses différentes façons de le tromper sont la cause première des problèmes qui surviennent et le fait qu'au bout d'un certain temps, ils les dépassent largement n'a pas compensé mon agacement à son encontre.

La première partie est extrêmement complexe car les faits partent un peu dans tous les sens et semblent indépendants les uns des autres. Puis peu à peu les différentes histoires se rejoignent formant un réseau nettement plus intéressant à suivre, avec une véritable dimension politique et historique puisque Nicolas va même participer à une des batailles contre l'Angleterre.
La fin est un peu mi-figue, mi-raisin mais cette fois-ci le coupable n'en réchappe pas et la naissance de celle qu'on appellera plus tard Madame Royale fait taire pour un temps les médisances et séditions aperçues au cours du tome.
Il faut dire que bien que l'on soit en 1778, la France gronde déjà contre le pouvoir en place et Jean-François Parot le montre plutôt bien - tout en gardant un certain recul car son héros est au service du Roi et ne saurait s'y joindre - .

Enfin, comme toujours avec cette série, je me suis régalée avec le style, la langue employée et tous ces petits détails qui immergent totalement le lecteur dans l'époque

Pour conclure, ce tome est juste excellent ! Certes il met du temps à démarrer en raison de ses nombreuses ramifications, mais une fois tous les rouages en place, je suis restée complètement prise dans l'histoire et ai encore une fois apprécié ce subtil mélange d'enquêtes et de faits historiques dont je ne me lasse pas. Il est aussi toujours agréable de retrouver les différents personnages ainsi que les nombreuses références artistiques et philosophiques de l'époque. J'ai juste un peu regretté que, malgré les nombreux passages qui y sont consacrés la vie personnelle de Nicolas n'avance pas davantage alors que ses sentiments semblent de plus en plus assurés.

chronique-express

Challenge-10-18