Cela fait maintenant quelques années que j'ai fait la révolution dans ma salle de bain, et je me suis dit que j'allais vous raconter ce changement radical dans ma vie. Mais je tiens à préciser deux choses :
- d'abord les articles qui suivront sont le partage d'une expérience personnelle et en aucun cas des conseils de spécialistes. Si vous avez de gros problèmes de peaux, consultez d'abord un médecin ;
- ensuite, même si je vais citer quelques marques que j'utilise, aucun des articles n'est sponsorisé.

Mon premier souvenir olfactif lié à la toilette est l'odeur du savon à l'amande douce qu' utilisait ma maman pour se laver (et nous aussi).
A l'adolescence, j'ai commencé à me préoccuper de ma petite personne et à apprécier les gels douches qui sentent bons (pêche, vanille, rose… des parfums de fille quoi ! ), les shampoings qui font briller les cheveux (et les rendent plus facile à coiffer, plus souple, plus… ), le maquillage de toutes les couleurs (j'avais même des mascaras turquoise ou jaune)  et ce qui allait avec : démaquillant, lotion, crème hydratante et j'en passe. Et puisque ma maman avait un compte chez un célèbre fabricant utilisant les plantes (il serait sans doute maintenant qualifié de green washing - même si je n'ai jamais vérifié les étiquettes et ne le ferai pas), j'en ai aussi profité pendant longtemps.
Mais avec la grossesse, ma peau et mes cheveux ont changé et je me suis donc tournée vers de grandes marques de pharmacie, recommandées par le dermatologue (sic !) ; dans le même temps, je découvrais les crèmes et maquillage BIO. Ce sont ces derniers qui ont peu à peu colonisé ma trousse de toilettes et ma salle de bain, sauf pour le gel douche et le shampoing jusqu'à ce que je prenne conscience qu'ils ne me convenaient plus du tout.

Avec le BIO, j'ai pris l'habitude de lire attentivement les listes INCI (vous savez le truc en latin écrit tout petit et auquel on ne comprend rien … enfin jusqu'à ce qu'on se penche dessus attentivement aidé par plein de sites qui en parlent mieux que moi) et là je me suis aperçue que mon gel douche soi-disant dermatologique était plein de résidus de pétrole, de conservateurs etc. Nous avons donc vite fini le flacon (faut pas gaspiller) pour passer à autre chose. 
Le problème était : par quoi le remplacer ?

Les gels douche BIO ne me tentaient pas, chers au litre, pas agréables sur la peau (pour ceux que j'ai réussi à essayer).
Il était hors de questions de prendre des savons industriels qui, comme le savon de Marseille, sont cuits et perdent leur "gras", d'où les sensations de tiraillements quand on les utilise (ceci sans parler de tous les produits nocifs que vous trouverez dans la plupart des marques, y compris certains notés "bio" d'ailleurs, il suffit de lire les étiquettes).
Alors,  j'ai pris mon courage à deux mains et passé des heures à éplucher des sites et des blogs là-dessus ; qui m'ont amenée à adopter une autre vision de la cosmétique que l'on peut regrouper sous le label Slow Cosmétique© ; l'objectif étant de revenir à l'essentiel,  choisir des produits naturels,  allant jusqu'à faire soi-même ses mélanges.

A partir de ces lecture, je suis passée par plusieurs étapes :
- continuer à lire les étiquettes et chasser de la maison tous les ingrédients kkbeurk (je cite) dont un récapitulatif très complet est fait sur ce blog (j'ai vérifié en recoupant avec plusieurs autres sources) - Ça, c'est fait ! sauf pour un produit dont je ne parlerai donc pas ici ;
- trouver des alternatives à ce qui partait au fur et à mesure, en commençant par le gel douche que je ne supportais plus et le shampooing qui gratte…

Et grâce à à L'Essentiel de Julien entre autres,

J'ai redécouvert le plaisir du savon !

saponification-c3a0-froid

mais pas n'importe quel savon : le savon artisanal, certifié biologique, saponifié à froid.
Grâce à cette méthode ancestrale, les huiles utilisés dans le savon gardent toutes leur qualités, le savon reste surgras et c'est MAGIQUE !

Au bout d'un mois en me lavant uniquement avec mon savon, je n'avais plus aucune démangeaison, plus la peau qui tire après la douche (et sans ajouter de lait ensuite), plus de problèmes de petits boutons, sur le visage avec une peau qui paraissait visiblement en meilleure santé.
Le reste de la famille a rapidement suivi, y compris Homme de My pourtant accro aux gels douches parfumés.

Et c'est tout bon pour tout le monde, jugez un peu (texte de Frank, savonnier de la marque Gaiia) (et mes propres commentaires)

. Il lave le corps, parties intimes comprises (exit les gels douches et produits féminins spéciaux) ;
. Il lave le visage et celui de toute la famille (exit le nettoyant spécifique, les lotions etc) ;
. Il démaquille en douceur (ça marche ! exit le démaquillant et les cotons qui vont avec) ;
. Il lave les cheveux de toute la famille (les shampoings et le casse-tête pour trouver celui qui va à chacun).

J'ajoute qu'avec le côté surgras, j'ai aussi pu arrêter le lait pour le corps, sauf cas particuliers comme la piscine, les bains de mer ou port de chaussettes en laine qui agressent un peu plus la peau.

Coté pratique, c'est un excellent rapport qualité-prix : 1 savon de 100g tient environ 90 douches donc 3 mois tranquilles si vous vous douchez entièrement tous les jours ; mais ceux qui ont remplacé les lave-mains durent bien plus longtemps.
En prime, peu d'emballage - au pire une petite cartonnette recyclable - , ils sont aussi entièrement biodégradables et donc meilleurs pour notre chère planète. Et comme ils se conservent sans problème au sec, il est possible de les acheter par lots pour encore plus d'économie.

Où trouver ces savons ?
- sur le site Slow Cosmétique http://www.slow-cosmetique.org/ - c'est par là que je suis arrivée sur la boutique Gaiia que j'ai finalement choisie ; mais vous en trouverez d'autres dont certaines sont peut-être  - distribuées - dans votre région (cela évite les frais de port)
- sur celui des associations de savonniers - http://www.saponification.org/ 
Et surtout vérifiez que votre savon porte le logo ci-dessus, ou renseignez-vous auprès du fabricant.

Après plusieurs années, le constat est toujours aussi positif. Mais maintenant je les collectionne et il y a toujours plusieurs savons en service dans la maison
- des très doux sans parfum pour le visage et les mains au quotidien,
- chacun sa version parfumée pour la douche, il y a un tel choix que pourquoi se priver de ce petit plaisir-là ?
- un au curcuma (celui à garder si je devais n'en avoir qu'un) pour les cheveux et j'alterne avec un au rhassoul (ce qui m'évite de prépare moi-même ma pâte).
Je suis donc plus que satisfaite de ce changement et vous invite à en faire autant :)