Résumé de l'intrigue
"Un fabuleux héritage américain déclenche des crimes en cascade sur le sol français. Si l'on ne retrouve pas les descendants de la famille Roussel, l'argent sera remis à Don Luis Perenna, ancien légionnaire au Maroc, deux fois décoré."
La suite en surlignant - attention elle raconte une partie du livre - Coup de théâtre ! Ce héros est... Arsène Lupin. Il ne lui est pas plus difficile en effet d'être un noble espagnol que chef de la Sûreté à Paris, d'être vivant tout en étant mort, de sauver la femme qu'il aime des dents du tigre ! Aventurier de génie, homme d'humour qui baptise sa maison 'Le Clos des Lupins", tendre amoureux qui risque la mort pour sa bien-aimée, redresseur de torts implacable et juste, Arsène Lupin est toujours aussi puissant, ironique et séduisant. Mais arrivera-t-il à faire cesser ce jeu de massacre ?"

ArseneLupin10

Rien de tel pour affronter la grisaille et les premiers frimas de novembre qu'une aventure de mon héros chouchou - Arsène Lupin - , qui plus est avec un de mes tomes préférés dans la série.

L'intrigue commence dans le cabinet du préfet où doit avoir lieu la lecture d'un testament un peu particulier puisqu'il s'agit d'un énorme héritage dont les héritiers ne sont pas encore connus… hormis le dernier, Don Luis Perenna légionnaire plusieurs fois décoré pour actes de bravoure. Seulement les choses ne se déroulent pas comme prévues et c'est un premier meurtre qui va se produire. Les déductions de Don Luis  et sa personnalité lui font prendre immédiatement la direction des opérations. Pourtant en tant que principal bénéficiaire il devient tout aussi vite suspect et il va devoir jongler pour garder les coudées franches, découvrir le fin de mot de l'histoire et trouver le coupable.

On trouve dans ce tome tous les ingrédients qui font le succès de la série : une énigme complexe, un coupable trop beau pour être vrai, des passages secrets et des trucs drôlement  bien machinés (le mot est dans le livre :D ), un indice troublant - les fameuses "dents du tigre" - un adversaire redoutable et bien sûr un héros au mieux de sa forme (surtout pour un mort sic!).
Mais si j'aime tant ce tome c'est encore pour autre chose.
- En effet, il occupe une place à part dans la série en faisant régulièrement références à des tomes précédents - en particulier 813 -, de plus les  petits retours sur le passé expliquent aussi pourquoi les intrigues entre ces deux romans ne se déroulent pas à Paris et qu'on y voit moins le héros.
- Cependant comme dans les tomes précédents le contexte historique est clair : on est en 1919, la guerre est terminée et les enjeux politico-économiques ont changé. C'est quelque chose que je trouve toujours intéressant de voir une intrigue se dérouler à un moment aussi précis.
- Ensuite, je suis fan de l'alias Don Luis Perenna : à la fois grand seigneur, téméraire jusqu'à en être casse-cou et plutôt généreux dans ses actions. Ce n'est pas tout à fait le même Arsène Lupin que lorsqu'il est simplement Lupin ; un peu moins cabotin peut-être mais lorsqu'il faut foncer ou se battre - ou que le masque tombe - on le retrouve totalement. C'est d'ailleurs un tome où il est omniprésent, ce qui est bien agréable par rapport au précédent
- Enfin, l'intrigue qui semble résolue très rapidement ne va faire que se complexifier au fur et à mesure du roman et c'est toujours un grand plaisir de voir ce cher Arsène démêler les fils d'un mystère, surtout lorsqu'il est particulièrement tortueux. D'ailleurs les situations dans lequel se retrouve Lupin sont encore une fois souvent impossibles et il s'en sort in extremis, ce qui donne au lecteur quelques sueurs froides. Le dénouement est mené à fond de train avec en prime,  à une poursuite en aéroplane absolument fabuleuse.
- Pour finir - surlignez pour lire - la conclusion marque un tournant, un peu comme la fin d'un arc puisque Lupin marié prend sa retraite… Mais pour combien de temps ?

C'est donc encore une fois un  vrai bonheur que de retrouver Lupin en pleine possesion de ses moyens, dans un tome à la fois très particulier par sa place et classique dans son schéma. La fin est surprenante mais l'ensemble file le sourire malgré les angoisses qu'on peut se faire au fil du livre. Du grand Leblanc !

Challenge-Lupin-logo

challenge-SiJetais1livre-logo

Un-genre-par-mois-logo