Depuis le 22 octobre 2019 et jusqu'au 16 février prochain, "la BnF propose une exposition d’envergure consacrée à l’œuvre protéiforme de J.R.R. Tolkien, brillant professeur d’Oxford et créateur de mondes, qui continue à vivre dans l’imaginaire d’un très large public. Les quelque 300 pièces exposées mettent en lumière à la fois l’homme et son œuvre. Pour la première fois en France, de nombreux manuscrits et dessins originaux de Tolkien sont présentés. Parallèlement, une sélection de pièces d’exception issues pour la plupart des collections de la BnF fournit un contexte pour cette création artistique et littéraire." (source - site de la BnF)
Cette exposition réalisée en partenariat avec la Bodleian Library Oxford University est augmentée par la présentation de certaines tapisseries d'Aubusson réalisées à partir des créations de Tolkien.

Tolkien_Couv_HD
Couverture du catalogue de l'exposition - site BnF
qui sert aussi d'affiche à l'exposition.

Si vous êtes un habitué de ce blog ou que vous me suivez par le biais d'autres réseaux (qui vous auront menés jusqu'ici), vous savez que je suis une grande admiratrice de l'œuvre de Tolkien que j'ai découverte très jeune grâce à un cadeau de ma maman : Bilbo le Hobbit dans sa première version - édition de 1980 (je n'avais pas 10 ans). Alors quand j'ai appris que cette exposition - dont une partie avait déjà été montrée à Oxford - allait débarquer en France, il était inconcevable que je la loupe quitte à casser la tirelire ou bloquer un week-end en pleine période de travail intense (tant pis pour le boulot en retard). Mais c'est finalement pendant les congés de Noël que nous sommes partis tranquillement en famille (oui, j'ai passé le virus) pour un aller-retour en Terre du Milieu. Et c'est peu dire que ce fut un fabuleux voyage !

J'ai particulièrement apprécié la construction de l'exposition qui est divisé en espaces, chacun inspiré par un peuple ou un lieu des livres de Tolkien et mise en évidence par des couleurs et la texture des revêtements de sol ; cela donne ainsi l'impression d'entrer de plein pied "dans un trou de Hobbit" ou de se promener dans les forêts de la Lórien - j'y aurais volontiers ajouter un peu de musique (on ne se refait pas) mais je crois que le choix aurait été très difficile si on veut respecter l'auteur -. Le visiteur est ainsi directement plongé dans l'ambiance de cet autre monde (et j'ai regretté de ne pas avoir le droit de faire de photos, ne serait-ce que pour vous donner une idée de cela).

J'ai été vraiment émue par les pièces exposées :
- Ses manuscrits, emblématiques comme le premier chapitre du Hobbit ou moins connus mais tout aussi marquants, certains d'une propreté incroyable dans une jolie graphie, d'autres montrant la création à différentes étapes avec une version au crayon de bois, puis encre à quoi viennent s'ajouter des annotations en différentes couleurs. Voilà qui montre bien le travail incroyable de l'auteur et sa façon minutieuse et perfectionniste de revenir sans cesse sur ses écrits - sans parler de celui qu'a dû réaliser ensuite son fils Christopher pour déchiffrer, ordonner à fin d'édition les centaines de pages qui en ont résultées -.
- Des croquis  - Orthanc, le "trou" de Bilbo ou l'évolution de la Porte de la Moria pour n'en citer que quelques-uns - chacun donnant à voir une autre facette de l'inventivité de l'auteur et les détails de son monde.
- Les cartes - celles que l'on connait et celles avec les annotations de l'auteur, et là encore c'est le souci du détail qui prime puisqu'il allait jusqu'à calculer les itinéraires des protagonistes pour être certains de la cohérence de son discours dans l'espace et le temps.
- Enfin les illustrations : quelle joie que de voir "en vrai" la couverture imaginée pour Le Hobbit ou la très fameuse Conversation with Smaug, celle de redécouvrir certains paysages tels que Rivendell - sans doute ma préférée -, le Lac de Mithrim (pour ne citer qu'eux sinon je vous fais un catalogue :D)

couverture_Hobbit
Source BnF - © Bodleian Library/ The Tolkien Estate Limited

J'ai trouvé intéressant d'avoir une grande "pièce" consacrée au professeur et philologue Tolkien ainsi qu'à ses œuvres hors Terre du Milieu qu'il ne faut pas oublier - dont les Lettres du Père Noël, là aussi quelle émotion ! -, et j'ai apprécié les compléments issus des collections de la BnF que ce soit des livres du Moyen-Age ou des illustrations fantastiques du XIXe siècle.
Et par dessus tout j'ai aimé les splendides (et immenses) tapisseries d'Aubusson qui transcendent littéralement les illustrations de Tolkien - Rivendell <3 (bis) - en mettant en évidence de petits éléments que je me suis fait un plaisir d'aller ensuite rechercher sur les originaux.

Au final, cette exposition est une plongée immersive dans les univers de Tolkien qui reflète à quel point il pensait son monde de manière extrêmement complète et détaillée  avec toujours un côté poétique et coloré qui me parle directement. Ce fut donc un véritable après-midi de bonheur, hors du monde et je ne peux que vous conseiller de vous y rendre que vous soyez novice (c'est finalement une bonne entrée en matière) ou passionné par cet univers. Elle est encore ouverte pendant un mois (réservation plus que conseillée).
Pour davantage de détails et de photos - présentation de l'exposition - la galerie  photos officielle - et si vraiment vous ne pouvez vous déplacer j'ai déjà croisé le catalogue de l'exposition en librairie (le feuilleter) alors n'hésitez pas.

* * * * *

J'ai commencé cet article il y a plus d'une semaine et les hasards de la vie font qu'entre les deux nous avons appris la mort de Christopher Tolkien, survenue dans la nuit du 15 au 16 janvier, troisième fils de l'auteur qui fut aussi l'un de ses premiers lecteurs mais aussi correcteur, éditeur et promoteur ainsi que gardien de l'œuvre de son père.

Puissent- ils se retrouver ensemble au côté des héros de la Terre du Milieu !