Le premier tome de cette série est arrivée dans ma PAL grâce à MarieJuliet lors du swap anniversaire de l'an passé. J'avais déjà essayé l'autre série de Nalini Singh et n'avais pas accroché du tout (il faut dire qu'il y a des anges dans les protagonistes principaux et j'éprouve quelques difficultés à les voir en créatures magiques sexy) mais celle-ci me faisait de l'œil depuis un moment malgré son étiquette de romance paranormale qui n'est pas mon genre de prédilection - il faudra un jour que je vous reparle de ce que j'aime en romance tiens! - Et j'ai remercié ma super binômette plus d'une fois depuis ma lecture car non seulement j'ai beaucoup aimé le premier mais je suis déjà parvenue au tome 5, en râlant de ne pas avoir la suite dans ma PAL.
Je vais donc vous parler un peu plus longuement du tome 1 pour poser les choses et un peu des suivants, ne serait-ce que pour me souvenir de ma lecture.
Dans tous les cas, j'ai passé un très bon moment avec chacun des tomes et n'hésite pas les classer en lecture doudou.

Tome 1 : Esclave des sens

4e de couverture - éd. Milady
"Lucas Hunter est en chasse. Une de ses compagnes de meute a été assassinée et l'homme panthère ne reculera devant rien pour capturer son meurtrier, mêle si il doit séduire Sascha Duncan, la froide Psi. Pourtant l'homme comme sa bête ne peuvent s'empêcher d'être immédiatement fascinée par la jeune femme.
Une terrible guerre est sur le point d'éclater, mais c'est la bataille qui fait rage dans le cœur de Sascha qui pourrait tout changer. Les siens ont éradiqué leurs émotions depuis des générations. Sascha, elle, est différente. Et le tourbillon de sensations qui l'emporte quand elle est en compagnie de cet inquiétant prédateur pourrait bien précipiter sa chute.
Leur cœur l'emporterton-ils sur leur raison ?"

Psi-changeling1Deux choses m'ont particulièrement plu dès ce premier tome

- d'abord l'univers décrit et son monde quasi coupé en deux :
d'un côté, les Psis, êtres "parfaits" totalement dénués d'émotions et de sentiments, "dotés de super pouvoirs mentaux (de la télépathie à la clairvoyance en passant par la télékinésie…) toutes leurs décisions reposent sur des critères de logique et de rendement." Ils sont tous reliés par l'esprit à une immense toile - le PsiNet - qui leur fournit l'énergie vitale dont ils ont besoin et dirigés par le Conseil. De plus ils s'estiment un cran au-dessus sur l'échelle de l'évolution donc meilleurs que
l'autre côté, les changelings, qui sont à la fois animaux et humains. Ces métamorphes un peu particuliers sont proches de la nature mais bien ancrés dans le monde réel, ils vivent en meute sur un territoire défini avec une hiérarchie solide qui leur permet de ne pas céder à la violence et de se protéger les uns les autres. Très tactiles, presque saturés d'émotions et surtout de chaleur, très instinctifs aussi, ils possèdent, même sous leur forme humaine, des sens aiguisés (en particulier l'odorat) et un vrai code d'honneur.
Bref, tout les oppose aux Psis qu'ils n'apprécient pas, ce qui fait que les rencontres entre les deux mondes font des étincelles, et risquent à tout moment de dégénérer en guerre.

- cet univers, on le découvre grâce aux personnages avec bien sûr en tête le couple phare de ce tome
Sascha qui  va se découvrir de nouveaux pouvoirs  bien éloignées de ceux pour lesquels elle a été éduquée
et Lucas, chef des DarkRiver, que j'ai trouvé vraiment craquant (je ne dis pas souvent ça mais là je n'ai pas d'autre mot) sous son autorité et ses fêlures ;
ils sont entourés d'une part par la meute de DarkRiver avec les sentinelles (qu'on revoit dans les tomes suivants), sa guérisseuse Tamsyn que j'ai adoré et son mari ainsi que les deux boules de poil que sont leurs enfants (oui je sais que dit de cette manière c'est un peu étrange mais on les voit plus souvent sous forme animale qu'humaine… des chatons quoi ! :D ) et de l'autre le Conseil Psi avec entre autres la mère de Sascha.
Ce que j'ai trouvé intéressant est qu'ils ont tous des failles et semblent moins clichés ou monolithiques que dans certains autres romans du genre que j'ai pu lire.

L'intrigue se déroule sur deux plans :
- l'enquête pour retrouver l'assassin de la jeune changeling, qui va aussi permettre de poser l'univers et en particulier les relations houleuses entre Psis et changelings ; vu que l'on voit aussi le côté du meurtrier j'avais trouvé son nom avant la révélation, mais le dénouement et la gestion des conséquences  de celui-ci m'ont vraiment plu.
- la romance qui fonctionne vraiment bien et prend relativement son temps ; j'ai particulièrement apprécié l'originalité des rêves du début.

Au final, ce tome 1 est une bonne mise en bouche qui, sans éviter quelques clichés du genre et un style un peu facile, présente un univers solide avec des personnages plus qu'intéressants pour donner envie de poursuivre la série.

NB : Avant de poursuivre sur les autres tomes, pour ceux qui ne seraient pas habitués, je tiens à préciser que la plupart du temps le principe d'une série de romance (qu'elle soit paranormale ou historique d'ailleurs) est de voir dans chaque tome un nouveau couple se former, tout en faisant avancer plus ou moins l'univers qui sert de toile de fond. Je vais donc m'appuyer surtout sur ces deux points dans mes (brefs) avis suivants.
J'ajoute que si vous n'aimez pas la romance avec un peu (beaucoup) de sensualité et jambes en l'air, il vaut mieux passer votre chemin =D

* * * * *
Tome 2 :Visions torrides

Psi-changeling2"Vaughn d'Angelo peut prendre la forme d’un homme ou d’un jaguar. Sa part animale ne peut résister à Faith, cette femme qui possède le rare talent de prédire l’avenir. "

Ce tome ressemble énormément au premier par sa construction, mais aussi par la manière d'évoluer du couple phare Vaughn/Faith. De même, on retrouve  l'idée des rêves qui m'avaient plu mais sous une forme un peu différent : des visions inhérente aux pouvoirs de Faith - il faut quand même dire qu'au début elles sont plus horribles que torrides contrairement à ce que dit le titre (et je décline toute responsabilité tant sur les titres que les couvertures).
Cependant, il m'a tout autant plu d'abord en raison de la personnalité très sauvage de Vaughn qui est un personnage fort et de celle de Faith qui se démarque et complète d'une certaine façon celle de Sascha. De plus, l'univers avance un peu et prend une direction qui rend curieux de la suite.

Le fait que ce tome parait un peu répétitif par rapport au précédent peut rebuter de prime abord mais les personnages comme l'enquête sont suffisamment différents pour garder l'attention, et l'univers s'étoffe suffisamment pour vouloir poursuivre la série. Ce que j'ai rapidement fait.

ATTENTION ! à partir du tome suivant, révélations sur l'intrigue principale.

* * * * *
TOME 3 Caresses de glace

Psi-changeling3"Brenna, une jeune changeling louve autrefois torturée et violée par un tueur en série, craint depuis sa libération de devenir à son tour une meurtrière. Lorsque le cadavre d'une victime potentielle est retrouvé, elle se tourne vers Judd : un Psi renégat, ex-soldat d'élite aux ordres du Conseil Psi et impitoyable assassin."

J'ai vraiment beaucoup aimé toute l'intrigue de fond qui commence à prendre de l'ampleur, on comprend mieux les enjeux sous-jacents ainsi que la nature des relations houleuses entre les Psis et les changelings. La rébellion contre le Conseil et Silence se dessine de manière plus précise et le fonctionnement du Psi Net devient de plus en plus clair.
Par contre, malgré son rôle important dans tout ça, je n'ai absolument pas accroché à Judd Lauren que j'ai trouvé trop psicho-rigide et si j'ai bien compris pourquoi Brenna veut se rapprocher de lui, leur attirance mutuelle m'a paru un peu artificielle.
Pour finir, j'ai aussi apprécié le fait qu'on change un peu de décor pour entrer de plain pied chez les loups de Snow Dancer, ce qui donne à l'intrigue une allure différente des précédentes et évite la lassitude.

* * * * *
Tome 4 : Mienne pour toujours

Psi-changeling4"Le monde de Clay a basculé dans les ténèbres quand, enfant, il a perdu sa meilleure amie Talin. Lorsqu’il la retrouve, adulte, il décide qu’elle ne le quittera plus jamais."

Ce tome est jusqu'ici le meilleur de la série. Alors bien sûr il n'aurait pas pu être le premier puisqu'il est important de connaitre déjà suffisamment l'univers pour s'y retrouver ; mais quel plaisir de replonger au cœur de la meute des DarkRiver dans une enquête vraiment prenante qui en plus accentue les différends entre Psis et Changelings !

J'ai particulièrement apprécié le fait que Talin est humaine et qu'elle et Clay se connaissent depuis leur enfance : leur couple n'est donc pas nouveau mais doit se réinventer, réussir à se pardonner pour que le passé cicatrise et que leur relation prenne un tour plus adulte et équilibré.
L'intrigue est aussi originale dans sa forme puisque Talin demande l'aide des DarkRiver pour retrouver des enfants sans-abris disparus. Leurs recherches vont les mener à un laboratoire secret des Psis où ils vont trouver une alliée inattendue pour mener leur quête à son terme.
Elle est menée parallèlement à la romance sans qu'une des deux n'empiètent ou n'entravent l'autre; au contraire elles s'imbriquent parfaitement ce qui est clairement un autre point fort de ce tome.

Bref tout fonctionne dans ce roman : le couple phare - j'avoue Clay est torride, puis un amant qui ronronne ……… oops je m'égare - et son évolution, l'histoire ainsi que tout ce qu'elle révèle en particulier sur les Psis. Un vrai bon moment de lecture que j'ai immédiatement prolongé en enchaînant avec le tome suivant.

Lu en janvier 2020 dans le cadre des challenges

ABC-2020

ABCImaginaire2020-logo

* * * * *
Tome 5 : Otage du plaisir

Psi-changeling5"Froide et dénuée d’émotions, Ashaya incarne la Psi par excellence. Du moins en apparence… Car la jeune femme n’a qu’un but : délivrer son fils du PsiNet avant que son peuple ne soit réduit en esclavage par le fruit de ses recherches. Mais son seul allié pourrait s’avérer plus dangereux que ceux qu’elle cherche à fuir."

J'attendais beaucoup de ce tome d'abord parce que j'ai beaucoup aimé le tome 4 (comme vous venez peut-être de le lire), ensuite parce que Dorian est un personnage qui m'interpelle depuis le premier tome (ce qui est curieux vu qu'il est décrit avec un look de surfeur californien qui n'est absolument pas mon style MDR) et surtout (je ne voulais pas le dire avant) parce qu'il termine l'intrigue précédente qui n'a pas de conclusion complète. Et je n'ai pas été déçue.

Car tout oppose le couple phare: Ashaya, Psi par excellence mais qui cache quelques secrets dont un étrange traumatisme … et un fils auquel elle tient bien plus qu'elle ne devrait, vient chercher refuge chez les DarkRiver ; et c'est Dorian qui déteste son espèce qui va assurer sa protection. Ils vont devoir s'apprivoiser (même si le désir semble présent dès le départ ce qui est sans doute LE reproche que j'ai à faire à ce tome - et que leur relation finit par être torride), apprendre à cohabiter et même à travailler ensemble pour réussir à sauver le fils d'Ashaya.

Car c'était la condition à laquelle cette dernière acceptait d'aider les DarkRiver dans le tome précédent, d'où cette continuité nécessaire et qui permet d'entrevoir encore plus jusqu'où le Conseil Psi veut prendre le contrôle, ainsi que la rébellion qui commence à prendre forme ; mais aussi que les changelings vont avoir un réel rôle à jouer s'ils veulent continuer à vivre libres.
Cela permet aussi de continuer à suivre davantage les couples précédents, ce que j'apprécie particulièrement.

J'ai donc presque autant aimé ce tome que le précédent, malgré quelques petites facilités de scénario - en particulier dans la manière de résoudre les problèmes personnels de Dorian -. Et par dessus tout, comme l'univers et l'intrigue sous-jacente continuent à s'étoffer,  j'ai d'autant plus envie de poursuivre la série.

Lu en mars 2020

Un-genre-par-mois-2020-logo
JOKER

* * * * *
Tome 6 : Marques de feu

PsiChangeling6"Qui se ressemble s’assemble...Si Mercy, sentinelle de DarkRiver, est une jeune femme sensuelle, elle est aussi une redoutable combattante et une panthère insoumise. De nombreux mâles s’y sont cassé les dents. Et le dernier en date est un loup : Riley Kincaid, lieutenant de la meute SnowDancer. Mais lorsqu’un brillant chercheur changeling est enlevé, Mercy et Riley sont contraints de faire équipe"

Alors voilà un tome explosif (mais différemment du précédent) : il faut dire que lorsqu'une panthère rencontre un loup cela ne peut que faire des étincelles, et le moins qu'on puisse dire est qu'ils ne font pas dans la dentelle. Mais leurs échanges souvent piquants sont plutôt plaisants à lire. Cependant, c'est un couple que j'ai moins apprécié car leur histoire est un peu trop brute à mon goût.
Malgré tout j'ai aimé ce tome car il contient son lot de révélations, notamment sur L' Alliance Humaine et les manipulations qui vont avec, ainsi que de nombreuses questions sur le devenir du PsiNet. Cependant il reste en-dessous des précédents à cause de sa romance qui manque de sentiments et d'un dénouement très prévisible.

Lu en juin 2020

* * * * *
Tome 7 : Souvenirs ardents

Psi-changeling7"Devraj Santos n’a jamais hésité à se salir les mains pour protéger les siens. Lorsqu’il trouve sur son territoire une jeune femme inconsciente, torturée et amnésique, il devrait l’éliminer. Pourtant, il ne peut se résoudre à la blesser. Dépouillée de ses souvenirs et programmée pour tuer, Katya Haas doit combattre la folie qui la menace."

Nouveau tome, nouveau couple et surtout incursion plus prononcée chez les Oubliés - à savoir, les descendants des premiers Psis renégats qui ont quitté le PsiNet lors de la mise en place de Silence -. Ceux-ci doivent continuer à se cacher pour ne pas attirer l'attention du Conseil, tout en gérant l'irruption de pouvoirs chez les jeunes afin de les aider à les canaliser. C'est dans ce contexte que Devraj Santos, directeur d'un foyer pour ces jeunes, se trouve confronté à Katya Haas, Psi  blessée et abandonnée devant chez lui.
Le point fort de ce tome est l'avancée de l'intrigue en particulier des manigances d'un des conseillers Psis (Ming LeBon) pour reprendre le contrôle sur les renégats (ou les éliminer) ; et tous les coups sont permis, ce qui donne pas mal d'action au cours de cette histoire.
J'ai été moins convaincue par la romance qui est sympa mais trop rapide pour sembler durable, et les scènes entre Dev et Katya manquent de sensualité ; les derniers chapitres sont émouvants mais le dénouement vraiment tiré par les cheveux et les deux héros ne m'ont pas vraiment touchée.
J'ai cependant été agréablement surprise de revoir quelques membres des DarkRiver alors que l'ensemble se déroule loin de leur territoire.

Lu en février 2021 dans le cadre du challenge

Un-genre-par-mois-logo21

chronique-express