4e de couverture - éd. Pocket
"Un astronef s'écrase sur une planète inconnue. Les survivants - des pionniers que le vaisseau transportait vers une colonie lointaine - pourront-ils le réparer et repartir vers leur destination initiale ? Ils devront reconstruire les machines nécessaires à partir des matériaux locaux, au risque de détruire l'écologie de la planète.
Certains veulent s'établir sur place et s'adapter à cet environnement étrange. Mais voici que se lèvent des vents apportant avec eux des pollens aux mystérieux pouvoirs. Les hommes de la planète Ténébreuse ne seront plus jamais les mêmes."

Comprend :
- La planète aux vents de folie
- La reine des orages
- La belle fauconnière

romance-ténébreuse1

Tome 1 : La planète aux vents de folie

Coup-de-coeur

Cela fait un moment que cette série me fait de l'œil et presque autant que ce tome attend sagement sur mes étagères que je me décide à l'en sortir. Je ne sais pas pourquoi j'ai attendu si longtemps sachant que j'apprécie énormément les écrits de Marion Zimmer-Bradley autour des légendes arthuriennes. Je ne peux donc que remercier ma super binômette Mariejuliet de l'avoir choisi dans le cadre du LDPA ; car j'ai tout aimé dans ce roman qui ouvre La romance de Ténébreuse.

Les personnages sont tous très intéressants et particulièrement travaillés avec plusieurs facettes dont certaines ne ressortent que lors des épisodes de folie mais cela leur donne un impact encore plus spécifique. J'ai particulièrement apprécié Rafael MacAran le géologiste très ouvert d'esprit et qui aime être sur le terrain et Camilla Del Rey qui semble être son total opposé ; ainsi qu'Ewen et Judy (entre autres).

L'univers créé est déjà très complet entre la découverte de cette planète non répertoriée, son exploration mais aussi comment les colons s'installent (au moins temporairement) et les réflexions autour de la question réparer pour repartir ou au contraire s'adapter [ayant lu L' Aube des dragons de La ballade de Pern peu de temps auparavant sur le même  sujet, le parallèle s'est imposé à moi, d'autant plus que les deux séries sont souvent comparées]. À cela s'ajoutent les vents de folie dont les effets ont des allures psychédéliques caractéristique des années 1970s, tout comme une partie des colons fait aussi penser aux hippies et à la philosophie New Age de l'époque ; ainsi que les habitants originels, êtres psychiques plus qu'intrigants.
C'est d'ailleurs mon unique regret, ce roman est assez court et j'aurais vraiment aimé en savoir davantage sur ces deux derniers points (peut-être aurais-je quelques réponses dans la suite).

Reste une interrogation - Révélations, surlignez pour lire -  suite à la dernière phrase du livre : les Terriens qui voyagent de l'espace découvriront-ils de nouveau Ténébreuse et que se passera-t-il alors ?

Au final, c'est un roman d' introduction entre science-fiction et fantasy comme je les aime avec de sympathiques références aux années 70s ; et une place particulière à la musique qui ne pouvait qu'ajouter à mon plaisir. Je lirai la suite très bientôt.

LPDA-logo